August 15, 2022

The Political Chronicle

Complete US News World

A delegation of Cédéao made the point in Ouagadougou

Publié le :

Les discussions entre la delegation de la Cédéao conducte par le président bissau-guinée Umaro Sissoco Embalo ce dimanche 24 juillet ont porté sur une evaluation du processus de transition au Burkina Faso depuis le dernier sommet d’Accra.

Avec notre correspondent à Ouagadougou, Yaya Boudani

Désigné président de la conférence des chiefs d’État de la Cédéao depuis le dernier sommet d’Accra, Umaru Sissoco Emballo était accompanied by l’ex-president nigérien Mahamadou Issoufou, facilitator, et le president de la Commission de la Cédéao. The delegation met the president of the transition autour des dernieres décisions du sommet d’Accra.

The President of the Conference of Heads of State of the Confederation confirmed the 24-month deadline granted to the military in Burkina Faso to return power to civilians. « Nous avons eu de très bonnes discussions avec les autorités burkinabè. On a le consensus sur le délai de 24 mois et nous avons soirrein l’importance du délai », declared Umaro Sissoco Embalo after his interview with the president of Faso, lieutenant-colonel Paul Henri Damiba.

Pour la delegation de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest, le défi sécurité, la question humanitariane, le retour à l’ordre constitutionalnel, la mobilization des resources et la mise en place du mechanism de suivi et evaluation sont les axes les plus importantes et sur les les les gouvernement de la transition doit se focaliser.

Le president Umaro Sissoco Embalo called for mobilization alongside Burkina Faso, because the question of security is not only a question of Burkina Faso, but « une question sous-régionale ». Il a par ailleurs salué les progrès enregistres au Burkina Faso sur le plan sécurité, car « les attaques ont un peu diminué », at-il specified

See also  OIC Muslim countries to establish humanitarian fund