February 3, 2023

The Political Chronicle

Complete US News World

Abolition de la peine de mort et le crime d’offense au chef de l’État

Publié le :

La peine de mort est abolie en Zambia. On Friday 23 December, President Hakainde Hichilema approved a law project that would impose the death penalty in the Penal Code as well as the crime of defamation at the meeting of the head of state. Un moratoire suspendait les mises à mort depuis 1997 en Zambia. Le pays rejoint le camp des abolitionistes, comme la Centrafrique ou la Guinée équatoriale this year. Avec cette mesure, le president Hichilema, issu de l’opposition et élu en 2021, marque un peu plus sa presidency du côte du progressisme

Avec notre correspondent régional, Romain Chanson

« Nous avions promis de modifier les lois qui entravent la démocratie, les droits de l’homme, la bonne governance et les libertés fundamentales. Promises tenues. » Voilà le message que le President Hakainde Hichilema a tweeté après avoir modifié le Code pénal pour abolir la peine de mort.


Le chef de l’État zambien avait fait campaign sur l’abolition de cette loi héritée de l’ancien colon britannique. En 2021, année de son élection, neuf condemnations à mort avaient été pronouncees sous la presidencia d’Edgar Lungu. Au total : 257 personnes étaiten sous le coup d’une condamna à mort.

La Zambia devient le 25ᵉ pays d’Afrique subsaharienne à abolir la peine de mort. Un progrès salué par les militants des droits de l’homme. Ils ont égamente salué la fin du crime de defamation à l’encontre du président.

« Cette loi était utilisate encore recently pour museler la liberté d’expression », rappel Amnesty International. President Hichilema is now exposed to more criticism. Mais aussi à des félicitations pour avoir pris cette direction.

See also  Devant la CPI, the «colonizers' français» mis en cause par la defense d'ihadiste malien