December 7, 2022

The Political Chronicle

Complete US News World

après la mort de 66 enfants en Gambie, l’OMS ouvre une enquête

The Director General of the World Health Organization, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, announced this himself “Medical Product Alert” lors de sa conférence de presse hebdomadaire sur les enjeux sanitaires dans le monde.

Les médicaments contaminés sont des sirops contre la toux et le rhume qui “pourraient avoir un lien avec des lésions rénales aiguës et le decès de 66 enfants”at-il indicated.

Il s’agit de quatre produits: Promethazine Oral Solution, Kofexmalin Baby Cough Syrup, Makoff Baby Cough Syrup et Magrip N Cold Syrup. They are all manufactured by the same company Maiden Pharmaceuticals Limited.

Ouverture d’une enquête

“The WHO is conducting an investigation with the company and the regulatory authorities in India.”indicated Dr Tedros Ghebreyesus.

Dans le document technique de l’alerte, l’OMS indique que “l’analyse en laboratoire d’échompillons de chacun des quatre produits confirme une contamination par diéthylène glycol et éthylène glycol en quantités unacceptable”.

Le diéthylène glycol et l’éthylène glycol sont toxiques et peuvent être mortels.

Les effets toxiques include – selon l’OMS – douleurs abdominales, vomissements, diarrhées, incapacité à uriner, maux de tête, altération de l’état mental et lésions rénales aiguës pouvant entrainer la mort.

Une distribution mondiale

L’organisation internationale base à Genève précis que les quatre médicaments contaminés ont été identifique en Gambie mais potrouint avoir été distributés, par le biases de marchés informales, ailleurs dans le monde.

“Tous les lots de ces produits doivent être considérables comme dangereux jusqu’à ce qu’ils puissent être analysés par les Autorités Nationales de Réglementation compétentes”indique l’OMS.

Par mesure de précaution, l’OMS recommends à tous les countries de detect et de retirer ces medications de la circulation.

See also  L'Espagne veot reformer system controls ses services renseignment

Interdiction en Gambie

Le 9 septembre, les autorités sanitaires Gambiennes ont indicé avoir ouvert à la mid-juillet une enquête sur la mort récentes de 28 enfants pour insuffisance rénale aiguë et requesté aux hôpitaux et aux cliniques de no plus utiliser du sirop de paracétamol.

Une soudaine augmentation des cas d’insuffisance rénale aiguë chez les enfants de cinq mois à quatre ans a entrainment la mort d’au moins 28 d’entre eux, indique un rapport du ministère de la Santé du 8 août.

Les autorités sanitaires Gambiennes ont ouvert une enquête et cité jusqu’alors la bactérie E. coli et la prise de sirop contenant du paracétamol comme possible causes des décés. Elles évocent aussi comme éventuel possible le sirop de prométhazine et ordonné le 23 septembre le rappel de tous les médicaments contenant du sirop de paracétamol ou de prométhazine.

La prométhazine est un neuroleptic antihistaminique employé contre l’allergie et l’insomnie passagère.

The Gambian Drug Control Agency issued a recall message on the same day for all brands of products containing paracetamol or promethazine syrup. “suspects dans des cases d’insuffisence rénale aiguë et de décès chez des enfants”.

Sanctions

Le message est destiné à tous les importers, wholesalers et détaillants de medicaments, y compris les hospitals.

“En raison de la gravity des circonstantes et afin de protecter le public, il sera procédé au rappel de toutes les marques et de tous les lots de ces produits suspectes, en commencing par les foyers des particuliers”dit le message.

“De lourdes sanctions seront appliquées aux contrevenants”prévient-il.

The Gambia, plus petit pays d’Afrique continentale avec un peu plus de deux millions d’habitants, est 174e sur 191 à l’indice de développement humain de l’ONU, qui agrège des criteria de santé, d’éducation et de niveau de vie.

See also  CAN 2021: Seolement 4 Jouers Du Syli De Retour à Conakry, Doumbouya Furieux

Près de la moitie de la population y vit sous le threshold de pauvrete, selon la Banque mondiale.