February 3, 2023

The Political Chronicle

Complete US News World

Argentina-France, finale céleste et étoilée

Publié le : Modifié le :

Doha (AFP) – Le Mondial-2022 au Qatar, atypique et décrié, s’achève dimanche (16h00) dans la fever d’une finale stratosphérique opposant l’Argentine de l’astre Lionel Messi et la France de la comète Kylian Mbappé, chacune tendue vers le rêve d’une troisième étoile.

Attention au choc! Devant la masse des bouillants supporters argentins, deux ambitions vont entrer en collision au stade de Lusail pour une finale en apothéose qui prodiguera ivresse d’un côté, détresse de l’autre, un grand classique de la narration sportive.

Le livre d’or de la Coupe du monde retient le visage des vainqueurs, de Mario Kempes (1978) à Hugo Lloris (2018) en passant par Diego Maradona (1986) et Zinédine Zidane (1998), figures historique de l’Albiceleste et des Bleus. Who will appear on the next page?

Quatre ans après Moscou, la France peut s’adjuger un deuxième titre d’affilée, une performance inédite depuis le Brésil de Pelé, Vava et Garrincha en 1962. Ses espoirs reposent en partie sur Mbappé, bientôt 24 ans, qui a fait du Mondial son “obsession”.

Les Bleus have arrived in Qatar in the fog of disappointing results, touched by tactical doubts and submerged by a torrent of injuries. Mais ils se sont transformés en une sorte de monstre froid qui dévoré les obstacles les uns après les autres avec résilience, solidarité, et l’expérience des rescapés du Mondial russe (Olivier Giroud, Antoine Griezmann, Raphaël Varane…).

“Être prêt à souffrir”

“Ce qu’on a réalisé, c’est très fort, mais c’est le dernier match le plus difficile”, a lancé le capitaine Lloris, conscient qu’il faut “être prêt à souffrir, à faire les efforts, à se surpasser malgré la fatigue”.

See also  Au Maroc, of course cont the montre se porsuit pour sauver le petit Ryan

Le gardien de Tottenham fait face à un ogre du football mondial. Au crépuscule de sa career, Messi (35 years) rêve de s’offrir en dessert le seul trophy qui lui manque pour devenir, enfin, le “Roi Leo”, thirty-six years après le titre du “Dios” Maradona.

Le génie aux seven Ballons d’Or est accompanied d’une armée à son service: ses lieutenants Rodrigo De Paul et Alexis Mac Allister au milieu, le “soldat” Nicolas Otamendi et son associé Cristian Romero en defense, le robuste gardien Emiliano Martinez et la surprise offensive Julian Alvarez.

Il sera également poussé par l’élan fantastique de dizaines de milliers de supporters, intenables à Doha depuis plus d’un mois.

Ces “hinchas” bruyants et surchauffés “nous donnent le sentiment de jouer en Argentine”, assure “Dibu” Martinez, “on sent les gens proches de nous à chaque match, dans chaque stade”.

Lionel Messi and Alexis McAllister during a training session in Doha on December 17, 2022 © FRANK FIFE / AFP

“Nous avons le meilleur public du monde, ils espèrent qu’on leur apporte du bonheur et cela nous touche”, appie le selectionneur Lionel Scaloni.

Un avantage que nuance le madré Didier Deschamps. “C’est un peuple de passionnés, ils sont à fond derrière leur équipe”, mais “nos adversaires seront sur le terrain, pas en tribunes”, retorque le sélectionneur français, captaine de la première étoile en 1998 et entraineur lors de la deuxième en 2018.

Ombre du virus

Le patron des Bleus a d’autres soucis en tête. La circulation d’un virus au sein de son groupe a en effet touché cinq titulaires potentiels ces derniers jours, notably en défense. Le vice-capitaine Raphaël Varane, fiévreux dans la nuit de jeudi à vendredi, n’a repris l’entraînement collectif que samedi, comme Ibrahima Konaté et Kingsley Coman.

See also  Où Benoît XVI will be buried?

“On fait en sorte de prendre un maximum de précautions, de s’adapter”, affirmed Deschamps, sans en dire beaucoup plus sur cette maladie, que l’encadrement se refuse à nommer.

Des précautions sanitaires ont été prises à l’hôtel des Bleus, avec du gel hydroalcoolique, la mise en place des gestes barrières et la mise à l’isolement des joueurs contaminés.

La température va monter progressivement d’ici au coup d’envoi, à 16h00 françaises, d’une finale inédite dans l’histoire de la competition.

Le coup de whistlet final consecratera le genie de Messi ou la precocité de Mbappé, les deux têtes de gondola du Paris Saint-Germain sous bannière Qatarie, lors de cette finale organized le jour de la fête nationale du Qatar.

The petit émirat gasier, visé par de nombreuses polemiques extra-sportives, s’offre une maximum exposure à l’issue de la première Coupe du monde organized dans le monde arabe, diffusée aux quatre corners du globe et disputée devant un parterre de chefs d ‘État, parmi les president français, Emmanuel Macron.