August 15, 2022

The Political Chronicle

Complete US News World

Before the Parliament in Taiwan, Nancy Pelosi pleads for “peace in the region”

Publié le : Modifié le :

La visite de la presidente de la Chambre des représentatives américaine Nancy Pelosi à Taïwan, initiated Tuesday, a été denoncée par la China, qui a promis des “actions militaires ciblées”. “Nous venons en paix dans la région”, a assured la démocrate, mercredi. Taiwan a, de son côté, accusé les manœuvres chinoises de violer ses eaux et de menacer l’ordre international.

“Nous venons en amis à Taiwannous venons en paix dans la région.” La présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosiarrivée mardi soir sur l’île, a rencontre, mercredi 3 août, la vice-présidente du Parlement taïwanais, Tsai Chi-chang.

“Aujourd’hui, notre delegation […] est venue à Taïwan pour dire sans équivoque que nous n’abandonnerons pas notre engagement envers Taïwan et que nous sommes fiers de notre amitié durable”, affirmed the chef des députés américains.

Sa visite dans l’île a déclenché la colère de Pekin. Le ministère chinois des Affaires étrangères a ainsi denoncé “une grave violation” des engagements américains vis-à-vis de la China, qui “porte gravement atteinte à la paix et à la stabilité” régionales. Et le gouvernement chinois a convoqué, mardi soir, l’ambassadeur américain à Pékin, Nicholas Burns, et promis des “actions militaires ciblées”, dont certaines auront lieu à l’intérieur de la zone économique exclusive (ZEE) japonaise.

Pour autant, Taiwan refuses to give in to Beijing’s intimidation. “Face à des menaces militaires délibérément accrued, Taïwan ne reculera pas. Nous allons […] continuer à défendre la démocratie”, said presidente Tsai Ing-wen, accusing the Chinese of “violer ses eaux et de menacer l’ordre internationale”.

See also  On Twitter, Elon Musk wrote a new novel to the liberty of the presidency of the International Federation of Journalists.

Les exercices militaires prévus par la Chine dans les environs de Taïwan menacing les ports et zones urbaines clés de l’île, a précisé le ministère de la Défense de Taipei, promettant des défenses “renforceées” et une réponse firme.

Le Japon ne prend pas à la légère ces menaces. The country “expressed its preoccupation with China, considering the nature of military activities”, which included “the firing of real ammunition”, declared the spokesperson of the Japanese government, Hirokazu Matsuno. “La paix et la stabilité dans le détroit de Taïwan sont importantes non seulement pour la sécurité de notre pays, mais aussi pour la stabilité de la communauté internationale.”

Pyongyang denounces an interference

La visite de Nancy Pelosi a également entrainment l’ire de la North Korea. “The impudent interference of the United States in the internal affairs of other countries and its deliberate political and military provocations are assuredly the first cause of the degradation of peace and security in the region,” said a spokesman for the Ministère nord-korean des Affaires étrangères, cité par l’agence officielle KCNA.

“Taïwan est une partie inséparable de la Chine, et la question de Taïwan concerne les affaires intérieures de la Chine”, a porsuivdi ce porte-parole, qui a assured Pékin du “soutien total” de Pyongyang.

“Nous dénonçons avec vehémence toute ingérence d’une force extérieure dans la question de Taïwan, et soutenons pleinne la juste position du gouvernement chinois qui défend resolutely la souveraineté du pays et son integrité territoriale”, he added.

Il s’agit de la première visite officielle à Taiwan d’un président de la Chambre des représentants des États Unis depuis vingt-cinq ans.

See also  2 familles plainte portent après la mort de leurs filles – La Nouvelle Tribune

With AFP