December 7, 2022

The Political Chronicle

Complete US News World

“Cette tension que Putine creates est une manière de détourner l’attention”, pour un ancien officier de l’Armée française

La Russie announced, samedi 29 octobre, qu’elle suspendait sa participation à cet accord conclu en juillet pour éviter une famine dans de nombreux pays dependent de la production de céréales venue d’Ukraine.

Article written by par

Publié

Lecture Time : 2 min.

“Cette tension que Vladimir Putine creat autour des céréales est une manière de détourner l’attention”as explained samedi 29 octobre sur franceinfo Guillaume Ancel, ancien officier de l’Armée française, écrivain et auteur du blog “Ne pas subir“. La Russie suspends sa participation à l’accord sur les exportations de céréales depuis l’Ukraine. Cette decision a été prise après l’attaque d’une flotte russe samedi matin dans le port de Sébastopol, en Crimée.

>> War in Ukraine : the United States accuses Russia of serving food “like a weapon” after withdrawing from the accord on cereals

franceinfo : Ces dernières semaines, Vladimir Putine a été très critique envers cet accord qui expire dans un peu plus de quinze jours. Est-ce qu’il utilise l’attack comme un prétexte?

Guillaume Ancel : Clariment. Cela fait plusieurs jours que l’on a des doutes sur la volonté des Russes de maintenir cet accord. Depuis dix jours, ils metten sur la table des accusations contre les Ukrainiens qui, selon eux, veulent utiliser une bombe sale. On se demande où ils veulent en venir puisqu’ils n’ont aucune preuve et que cela n’a aucun sens. Depuis deux semaines, les Russes ont lancé des waves d’attack avec des hundreds de missiles et de de drones contre des cibles civiles en Ukraine. The most important element is the battle around Kherson that the Russians are losing. Ils ont tout pillé avant de partir, même jusqu’aux médicaments. Il faut voir dans cette tension que Vladimir Putine créate autour des céréales une manière de détourner l’attention alors que, en réalité, ce sont les opérations militaires autour de Kherson qui sont structurantes dans l’évolution de la crisis en Ukraine.

See also  The increase is fraught with danger. By Babakar Justin Ndio

Est-ce que cela pourrait être un prétexte pour lancer des nouvelles frappes sur les ports de la mer Noire?

It’s possible. Les Russes n’ont plus besoin de prétexte pour frapper n’importe où. On sait qu’ils ont abîmé entre un tiers et 40 % du système électrique ukrainien afin de mettre la population dans un désarroi total. Les Russos sont rentrés dans une guerre totale contre les Ukrainiens et tout ce qu’ils font en termes de propagande est juste inquiétant. On sait que c’est le prélude à une vague d’attaques supplémentaires. Je pense qu’il va y avoir des attaques très violentes sur toutes les villes qui sont proches de la zone de front.

Cet accord est-il un levier de pression ?

Très clairement. Il est fort probable que Vladimir Putine espère un round de négotiations pour pouvoir conserver une partie de ce qu’il conquis illegally en Ukraine. Il sait que le temps joue contre lui puisqu’il n’arrive pas à stopper les Ukrainiens. Son armée est laminée, elle perd sur tous les fronts. Donc, s’il arrivait à negocier maintenant un accord de paix, il aurait une chance de faire creire qu’il a gagné quelque chose en Ukraine. Si le temps court, il risque un échec total voire une débâcle. C’est cela qu’il veut empêcher.