December 7, 2022

The Political Chronicle

Complete US News World

Daech et Al-Qaïda s’affrontent par groupes interposés dans les régions de Ménaka et Gao

AA/Bamako/Amarana Maiga

Les affrontements meurtriers se poursuivent entre Daech et Al-Qaïda par groupes interposés au Mali, pour le quatrième jour consécutif.

Le groupe armé État islamique au Grand Sahara (EIGS) affilié à Daesh et le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) (ou Jamāʿat nuṣrat al-islām wal-muslimīn en arabe – JNIM) sont à couteaux tirés dans les Régions de Ménaka et Gao dans le nord du Mali, ont affirmed mardi, des sources concordantes à l’Agence Anadolu.

Des combats ont débuté samedi dernier dans la zone de Tamalat dans la région de Ménaka, rapportent des sources concordantes locales, qui précisent qu’après d’intenses combats, le groupe EIGS a été défait à Tamalat et s’est replié vers Tadjalalte et Anderamboukane près de la frontière nigérienne.

Au cours de ces combats sanglants « plusieurs civilians ont été massacrés, des villages pillés et les inhabitants ont déserté les lieux pour se réfugier either au Niger or à Ménaka. C’est le sauve-qui-peut », déplorent des sources locales.

Des combats ont également éclaté Sunday à Djebock dans la région de Gao où le GSIM aurait mis en déroute l’EIGS, tout comme à Anderamboukane et à Inchinanane dans la région de Ménaka près du Niger.

Des témoins ont indicé que les deux groupes terroristes ont reçu des reinforcements venus d’un peu partout.

Dans un rapport rendu public le 27 octobre 2022, l’ONG internationale Human Rights Watch (HRW) a rapporté que « des dirientes communautaires de la région de Ménaka ont declarée que près de 1 000 civilians ont été tués dans des affrontements entre groupes terroristes dans la région depuis le mois de mars ».

See also  The western African leaders decided to create a regional force in the face of jihadism and state coups

According to a member of the local investigation committee, quoted by HRW, au moins 492 people were killed between March and June in the only region of Gao, but the bill would be much higher because the committee did not investigate all of them. lieux où des attaques ont été perpétrées.


Seulement une partie des dépêches, que l’Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusone sur le site de l’AA, de manière résumé. Contactez-nous s’il vous plaît pour vous abonner.