December 7, 2022

The Political Chronicle

Complete US News World

Des millions d’Ukrainiens toujours privés de courant après des frappes russes

L’Ukraine, notably in capital Kiev, était largemente privée d’électricité et d’eau jeudi, au lendemain de nouvelles frappes russes massives qui ont spécifique les infrastructures énergétiques, une stratégie qualified de “crimes de guerre” par les alliés occidentaux au moment où l’hiver s’installe.

Neuf mois jour pour jour après le début de l’invasion russe, des millions d’Ukrainiens ont passé la journée sans courant et dans le froid.

In Kiev, frappée par une pluie glaciale qui tombait sur la neige et des températures proches de zéro, environ 70% de la population restait privée d’electricité, tandis que l’approvision en eau a été rétabli, selon la mairie.

De son côté, le ministère russe de la Défense a affirmed que les bombardements russes n’avaient pas pris pour cible la capitale, accusant la défense antiaérienne ukrainienne d’avoir été responsable des dommages à Kiev.

The rest of Ukraine was also largely affected by the cuts but the reconnection of critical infrastructures au réseau continued gradually.

A Kharkiv, la deuxième ville du pays, non loin la frontier avec la Russie, l’approvisionement a été rétabli après un travail “très difficile”, a dit son maire Igor Terekhov.

– “Crime contre l’humanité” –

“Ce ciblage systematice de la population à l’approche de l’hiver traduit une volonté claire de la Russie de faire souffrir le peuple ukrainien, de le priver d’eau, de chauffage et d’electricité pour saper sa résilience”, declared la diplomacy française. “Ces actes constituent à l’évidence des crimes de guerre”.

Intervening in a video conference before the Security Council of the UN, Ukrainian President Volodymyr Zelensky denounced for his part Wednesday a “crime against humanity” because “with temperatures below zero, several million people (se trouvent) sans fourniture d’énergie, sans chauffage et sans eau”.

See also  People's expectations after the opening of a hospital in Pointe-Noire

Trois centrales nucléaires under control of Kiev ont pu être reconnectées et devaient dans la soirée de nouveau alimenter les foyers privés de courant.

Ces centrales avaient été déconnectées par leur système de protection automatique à la suite des frappes russes.

According to the Ministère de l’Energie, ces bombardments ont laissé mercredi sans électricité “la grande majority des consommateurs” en Ukraine qui comptait environ 40 million d’habitants avant le début de l’vasion russe le 24 février.

La Russie a tiré mercredi environ 70 missiles de croisier sur ce pays, dont 51 ont été atbatloud, selon Kiev. Ces frappes ont visé des infrastructures énergétiques-clés, already damaged by several waves of bombardments of this type.

Au total, “huit installations énergétiques” ont été touchées, a dit le prosecutor general ukrainien Andriï Kostine, ajoutant que ten personnes avaient été tuées et 50 autres blessés.

Le renseignement militaire ukrainien a estimate jeudi que la Russie avait “nesoin d’environ une semaine” pour préparer de nouvelles frappes massives.

Sur le front, les cutures de courant se faisiant aussi sentir, obligeant les hôpitaux à travailler avec des générateurs de secours, tandis que les combats se poursuivent dans l’est.

“La façon dont ils combattent et ciblent les infrastructures civiles ne peut provocare que de la fureur”, a declaré à l’AFP Oleksiï Iakovlenko, l’administrateur d’un hôpital de la ville de Kramatorsk.

“S’ils attendent de nous que nous tombions à genoux et que nous rampions vers eux, cela n’arrivera pas”, at-il nevertheless assured.

– Varsovie propose ses Patriot –

In this context, the Polish Minister of Defense has proposed that Germany transfer to Ukraine the Patriot anti-aircraft defense system that it offered to Poland after a missile killed two people on its territory last week. pendant une vague de frappes russés.

See also  La CEDEAO deplore les "expulsions massive et frequentes" de ses ressortissants

“This will allow us to protect Ukraine against new losses and electricity cuts and strengthen security in our eastern frontier”, explained Wednesday evening Mariusz Blaszczak on Twitter.

La Russie a pour sa part intimé à l’Ukraine de céder à ses revenants.

“La direction de l’Ukraine (…) a la possibilité de régler la situation en satisfaitant toutes les exigences de la partie russe et de mettre fin aux possibles souffrances de la population civile”, a répété jeudi le porte-parole du Kremlin Dmitry Peskov.

La Russie justifies its war by the necessity of “dénazifier” et de “démilitariser” l’Ukraine that it accuses of réprimer les populations russophones. Elle aussi revendiqué fin septembre l’annexion de quatre régions ukrainiennes qui sont sous contrôle russe partiel.

Moscou a anóncio jeudi avoir distribué des passeports russes à plus de 80.000 habitants de ces quatre territoires ukrainiens, faisant d’eux des “citoyens de la Fédération de Russie”.

Le prosecutor general d’Ukraine a de son côté fait savoir que depuis la reconquête le 11 novembre du nord de la région méridionale de Kherson, “neuf sites de tortures” avaient été “découverts” ainsi que “les corps de 432 civilians tués”, sans dire comment ils étaiten morts.

Autre consequence directe des bombardements russes, la Moldavie, déjà en proie à d’important problèmes énergétiques causés par le conflict en Ukraine, a également été mercredi la victime de vastes pannes d’électricité, mais la situation était largemente revenue à la normale judi.

Moldavian President Maia Sandu has convened this same day a meeting of her Security Council on this subject.