December 7, 2022

The Political Chronicle

Complete US News World

devant leur camp, des manifestants exigent le départ des forces françaises

Publié le : Modifié le :

Des centaines de protestants burkinabè se sont déplaces vendredi 28 octobre jusqu’au camp Bila Zagré de Kamboinsin, où sont stationnées les forces spéciales française que la « France quit le Burkina Faso »et ce sous« 72 hours ». The demonstrators also called for the departure of five former ministers of the transition Paul-Henri Damiba, reconduits dans le nouveau gouvernement.

Avec notre correspondent à Ouagadougou, Yaya Boudani

Munis de whistles et de vuvuzelas, arborant des drapeaux burkinabè et russesles manifestants ont rallié l’embassade de France pour dire « non à la présence des forces françaises » : ils accuse la France de jouer un jeu trouble dans la lutte anti-jihadiste au Burkina Faso.

« Trop c’est trop, nous ne voulons plus de base militaire française au Burkina Faso. Nous exigeons leur départ pur et simple », martèle un responsable du movement Africa Révolution.

Après avoir transmis un courrier au niveau de la représentation diplomaticique française, des centaines de demonstrators se sont rendez au camp militaire de Kamboisin où sont stationnées les forces spéciales française. Là égaleme, les protestataires survoltés ont exiggi que leur ultimatum soit communiqué aux autorités françaises.

Ils ont été reçus par des soldiers burkinabè qui ont réceptionné leur message, avec la promesse de le transmissar aux responsables militaires français.

Ces manifestants avaient tenté de faire fermer les boutiques au marché central de Ouagadougou. Mais certains commerçants s’y sont opposés : un affrontement entre commerçants et protestants a été évité de justesse

See also  la Russie convoque l'ambassadeur de France

► À lire aussi: Burkina Faso: pour faire face à la menace terroriste, l’armée recruite 50 000 volontaires