December 7, 2022

The Political Chronicle

Complete US News World

enquête sur le commerce de litchi sur fond de soupçons de corruption

The justice of Madagascar announced on Friday 11 November that it had opened an investigation into the commerce of litchi, which the island of the Indian Ocean is a major producer of, after a report from the NGO Transparency International on suspicions of corruption and blanching.

« Nous accusons réception de cette denunciation », « on ouvre une enquête et letsons les fruits de cette enquête nous dictate la suite des événements »a declaré à l’AFP Solohery Razafindrakoto, prosecutor general aupres du Pôle anti-corruption d’Antananarivo. « The suite maintenant ressort de la compétence souveraine du procureur général »a dit à l’AFP le minister malgache de la justice, François Rakotozafy.

Madagascar constitutes the principal supplier of litchis – a tropical fruit – of the European Union, according to the Center pour la promotion des importations (CPI), a European organism. La majorité des litchis malgaches arrive sur les étals français. En 2019, la Grande Ile a exporté jusqu’à 25.000 tonnes de litchis, selon les chiffres du CPI.

Read also: « Ce monopole m’empêche de travailler » : à Madagascar, un parfum de scandale flotte sur les litchis

But Transparency International « a trouvé des preuves de nombreuses infractions potentielles, notably de corruption transnationale, d’accords illicites, de fraude fiscale, de blanchiment et de dissimulation de ces infractions »a indicé Dominique Rakotomalala, président du conseil d’administration de la branche Malagasy de l’ONG. “Pendant plus d’une decennie, une poignée d’individus a exercised une mainmise sur les exportations de litchi malgache, sans transparence ni redevabilité”at-il added.

« These are the operators close to the power that accaparent the greater part » des exports, a renchéri Ketakandriana Rafitoson, directeur exécutif de la branche malgache de Transparency.

See also  Spacia, le nouvel outil de la Côte d'Ivoire pour lutter contre la corruption

Les documents transmis à la justice malgache pointent du doigt deux entreprises françaises, dont les noms n’ont pas été communiqués, d’une part, et des organizations malgaches exportant vers l’Union européenne d’autre part. Transparency International aussi saisi la justice française. According to the NGO, the système mis en place a porté atteinte aux intérêts des petits producteurs mais aussi aux consommateurs européens, qui ont payé plus cher un produit de moindre qualité.

Ancienne colony française, Madagascar is one of the poorest countries in the world. 78% of its 28 million inhabitants live in misery, according to Unicef.

Le Monde avec AFP