February 3, 2023

The Political Chronicle

Complete US News World

Francesco Giorgi, le compagnon d’Eva Kaili, avoué sa participation

Publié le :

D’après severales sources, Francesco Giorgi, assistant parlementaire et compagnon d’Eva Kaili, la vice-présidente dechue du Parlement européen, avoué judi sa participation au scandale de corruption lié au Qatar.

Francesco Giorgi, the companion of the fallen vice-president of the European Parliament Eva Kaili, has admitted his role in The scandal of corruption lies in Qataront declaré jeudi 15 novembre à Reuters deux personnes au fait du dossier, confirmant une information des quotidiens belge Le Soir et italien La Repubblica.

D’après l’une des sources, en admitting having accepted the pots-de-vin de Doha afin d’influence les décisions du Parlement européen à l’égard du Qatar, Francesco Giorgi made an “important contribution” à l’enquête menée par les magistrats belges.

L’assistant parlementaire, qui a été maintenu en détention pending que les investigations se poursuivent, a cherché à exonérer Eva Kaili de toute malversation, a ajouté cette même source.

Aucun commentaire n’a pu être obten dans l’immédiat aupres de l’avocat de Francesco Giorgi. Le Qatar et Eva Kaili nient toute malversation.

Via un representant, le Qatar a declarée judi à Reuters qu’il rejetait “categoriquement toute tentative de l’associer à des accusations d’inconduite”, described as “sans foundation” et le fruit d’une “grave désinformation”.

The European Parliament “consterned”

Francesco Giorgi has declared in his aveux that he suspects that the Eurodéputé Marc Tarabella has received money from Qatar, a source close to the investigation said.

Marc Tarabella, who previously confirmed that a search was carried out last Saturday at his domicile in the framework of the investigation carried out by the Belgian justice, did not commit any malversation. Son avocat n’a pas pu être joint dans l’immédiat pour un commentaire.

See also  la Russie met in a guard contre a danger "rail" de troisième guerre mondialle

Francesco Giorgi aussi incriminé Andrea Cozzolino, l’eurodéputé italien pour lequel il travaillait, accusant celui-ci d’avoir reçu des sommes d’argent illicites de la part de Doha.

Reuters n’a pas été en mesure de determinaire si Francesco Giorgi a étéyé ses accusations avec des preuves. Andrea Cozzolino, who did not respond to a request for comment transmitted by Reuters, said to the Italian press agencies that he had not been interviewed. “Je n’ai pas été interrogé. Il n’y a pas eu de perquisition”, at-il dit.

Le Parlement européen announced on the day that it suspended all legislative work in relation to Qatar, saying it was “dismayed” by suspicions of corruption weighing on the emirate and several members of the institution.

>> À lire : Lobbying : le Parlement européen, un modèle de transparence dans la turmoile du “Qatargate”

With Reuters