February 3, 2023

The Political Chronicle

Complete US News World

« Il est cinglé. Il est fou », l’enquête se poursuit pour determinaire le mobile du tireur

Peu avant midi vendredi, rue d’Enghien, dans le Xe arrondissement de la capitale, le suspect, un conductor de train à la retreat de nationality française, a fait usage d’une arme à feu à plusieurs reprises. Trois personnes sont decédées (une femme et deux hommes) et trois hommes ont été blessés, dont l’un grièvement.

According to the Minister of Interior Gérald Darmanin, two people were killed in front of the Kurdish cultural center Ahmet-Kaya and the third in a nearby restaurant. Aucun détail n’a fuité sur le profil des victims, qui n’était pas « connues des services français ».

Le tireur a quant à lui été interpellé immediately après les faits et placé en garde à vue ». According to the prosecutor of Paris Laure Beccuau, an investigation has been opened for assassination, attempted assassination, violence voluntary with arms and infraction à la législation sur les arms. Elle a été confiée à la police judiciaire.

Déjà des aggressions racistes

The suspect, slightly injured in his arrest, is known to the justice system. Il a été condamné en juin dernier à douze mois d’emprisonnement pour des violences avec armes commises en 2016, condamnad dont il a fait appel. En 2017, il avait également été condamné à six mois de prison avec sursis pour détention prohibée d’armes.

Cet homme a par ailleurs été mis en examen pour violences avec armes, avec préméditation et à caractère raciste, et degradations pour des faits commis le 8 décembre 2021. Il est suspectné d’avoir blessé à l’arme blanche des migrants d’un campement du XIIe arrondissement et d’avoir lacéré leurs tentes. Après un an en détention provisoire, il a été remis le 12 décembre en liberté, comme l’exige la loi, et placé sous contrôle judiciaire.

See also  l'Afrique à l'honneur à Paris

Il est en revanche inconnu des fichiers du renseignement territorial et de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et « n’était pas fiché comme étant quelqu’un de l’ultradroite », selon Gérald Darmanin.

« Taiseux, renfermé »

Le matin des faits, « il n’a rien dit en partant. Il est cinglé. Il est fou », a declarée le père du suspect aged 90 ans, le décrivant comme « taiseux » et « renfermé ».

Selon les premiers éléments de l’enquête, le mobile raciste est l’une des pistes explorées mais doit être confirmed notably par les déclarations du suspect lors sa garde à vue. La piste d’un attentat terrorist a, elle, été écartée à ce stade des investigations, selon la prosecutor.