December 7, 2022

The Political Chronicle

Complete US News World

Kiev accuses Moscow of preparing a “massive deportation” of the inhabitants of the occupied regions

Plusieurs responsables ukrainiens ont denoncé la “déportation” des civilians de Kherson évacués depuis mercredi vers la Russie par les autorités d’occupation.

L’Ukraine has accused Russia on Wednesday of preparing a “massive deportation” of the population of the recently annexed territories, where the evacuation of civilians from Kherson has begun and Vladimir Putin has decreed martial law. une “situation incrediblement difficile”, selon Joe Biden.

Parallèlement, les bombardements russe se sont poursuivis dans le nord de l’Ukraine, y compris à Kiev, dans l’est et le center, mais aussi dans l’ouest, une zone en général plus épargnée par les combats.

“L’ennemi a effectue quatre frappes de missiles, onze frappes aériennes et plus de 100 attaques au lance-roquettes multiple”, a résumé dans la soirée l’état-major des forces ukrainiennes.

Les batteries de défense antiaérienne ont abatto “plusieurs missiles russe” au-dessus de la capitale ukrainienne, a declarée son maire, Vitaly Klitschko. Depuis lundi, Kiev has been attacked several times by drone kamikazes russe qui ont notably visé des infrastructures énergétiques.

Plus au nord, un autre aéronef sans pilote, de fabrication iranienne, a explosé à Tcherniguiv, ont affirmed les Ukrainiens, qui ont fait état de trois blessés hospitalisés.

Jusqu’à 60.000 personnes en quelques jours

Dans le sud de l’Ukraine, l’administration russe de la région de Kherson a assured mercredi que les évacuations de civilians avaient débuté. Elle prévoite d’en displacer “50.000 à 60.000” en quelques jours sur l’autre rive du Dniepr.

La ville de Kherson, occupée depuis le printemps, va de même être évacuée, face à l’avancée des troupes ukrainiennes, a dit le chef des autorités municipales prorusses Vladimir Saldo, promettant que les soldieras russes allaient résister “jusqu’à la mort” .

See also  "We have entered the era of digital dictatorship"

Le général Sergueï Sourovikine, recently named chef des opérations russes en Ukraine, avait reconnu mardi que la situation y était “très difficile”.

“Un crime qui devrait être condamné”

But for the secretary of the Ukrainian National Security and Defense Council, Oleksiy Danilov, he is assisting instead in “the preparation of the massive deportation of the Ukrainian population” to Russia “to modify the ethnic composition of the occupied territories”.

“Un crime qui devrait être condamné par les Nations unies et qui a déjà été commis en Crimée”, unilaterally attached en 2014 à la Russie, at-il added.

Au total, “environ cinq million d’habitants” des quatre régions ukrainiennes annexées in septembre par Moscow are actuellement sur le sol russe, où ils se sont “refugiés”, a de son côté affirmed le secrétaire du Conseil de sécurité russe, Nikolaï Patrouchev. .

Il s’agit de celles de Lougansk, Donetsk, Kherson et Zaporijjia dans quelles le président russe a ordonné Wednesday l’instauration de la loi martiale, une mesure “nulle et non avenue”, a reagie la diplomatie ukrainienne.