December 7, 2022

The Political Chronicle

Complete US News World

Kiev and Moscow are accused of attacks against civilians in the south of Ukraine

Publié le : Modifié le :

L’Ukraine et la Russie se sont mutual accusées d’attaques contre des civilians dans le south de l’Ukraine, alors que la war, en cours depuis sept mois, s’intensifie et que des référendums d’annexation à la Russie sont en cours dans quatre régions sous autorité prorusse. Suivez les derniers drollements de ce dimanche 25 septembre.

  • 9 h 53 : Ukraine and Russia accuse each other of attacks against civilians in the South

L’Ukraine et la Russie se sont mutual accusées d’attaques contre des civilians dans le south de l’Ukraine, alors que la war, en cours depuis sept mois, s’intensifie et que des référendums d’annexation à la Russie sont en cours dans quatre régions sous autorité prorusse

L’armée ukrainienne a declarée plus tôt dimanche que les forces avaient lancé des dizaines de tirs de missiles et de frappes aériennes sur des cibles militaires et civiles, including 35 “colonies”, au cours des dernieres 24 heures. Russia also used drones to attack the center of the city of Odessa, in the south of the country, the Ukrainian army said. Aucune victime n’a été signélée.

La Russie nie avoir ciblé des civils.

France 24 n’a pas pu verérir ces affirmations dans l’immédiat.

  • 8 h 42 : forte affluence à la frontière entre la Géorgie et la Russie

Des milliers de voitures se pressent de franchir la frontier georgienne, pleines de Russes cherchant à fuir la mobilization partiale decreed by Vladimir Putin. Le récit de Jules Boiteau.


  • 8 h 30: des habitants des zones soumises à référendum fuient pour rejoinder les territoires contrôlées par l’Ukraine

L’envoyée spéciale de France 24 en Ukraine se trouve le long d’un check-point allowing de quitter les zones soumises à un référendum d’annexion par la Russie. Les hommes de 18 à 35 ans ne peuvent plus partir, rapporte un inhabitant. Regardez son reportage.


  • 8 h 32 : Kiev judge “irresponsible” et “unacceptable” les propos de Sergueï Lavrov sur la menace nucléaire

“L’Ukraine will not cedera pas. Nous appellons toutes les puissances nucléaires à s’exprimer maintenant et à faire comprendre à la Russie que de suche rétoriques metten le monde en danger et ne seront pas tolerées”, reaied the Ukrainian Minister of Foreign Affairs Dmytro Kuleba sur Twitter.


  • 8 h 26 : à l’ONU, Sergueï Lavrov promises une “total protection” aux territoires annexés par la Russie

Prié de dire si la Russie pourrait utiliser des armes nucléaires pour défendre les régions ukrainiennes annexées, Sergei Lavrov a indiqué que le territoire russe, y compris celui qui sera “ultérieurement intégré” dans la constitution russe, “est sous la protection totale de l’État”.

“Suite à ces référendums, la Russie respectera bien sûr l’expression de la volonté de ces personnes qui souffrent depuis de longues années des abus du régime néo-nazi”, a également declaré le ministre russe des Affaires étrangères après son discours à l’ Assemblée générale de l’Unu.

  • Plus tôt: plus de 700 personnes en Russie ont été interpellées alors qu’elles participaient à des manifestations contre la mobilisation partielle

Les opposants à la mobilisation partiale ont manifesté Saturday in all countries, où au moins 710 personnes ont été interpellées dans 32 villes, dont près de la moitié à Moscou, selon OVD-Info, une spécialisé dans le décompôte des arrestes.

Le président russe Vladimir Putine signede des amendements prévoyant jusqu’à 10 ans de prison pour les militaires qui désertent ou refusent de combattre.

Il a également signé une loi qui facilite l’accès à la nationalité russe pour les étrangers qui s’engagent pour une durée d’au moins un an dans l’armée.

  • Plus tôt : Zelensky promises Russian soldiers to protect them if they accept to surrender

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky, s’adressant directement aux citoyens russes samedi soir, leur a dit que leur président les envoyait sciemment “à la mort”.

“Le pouvoir russe comprend parfaitement bien qu’il envoie ses citoyens à la mort”, declared in Russian Volodymyr Zelensky, appealing les forces de Moscou à se rendre. “Vous serez traités de manière civilisée… personne ne connaîtra les circumstances de votre reddition”.

See also  Inquiry Thomas Sankara and comrades: "Carefully respect" instructions