August 15, 2022

The Political Chronicle

Complete US News World

la CPI lance un mandat d’arrêt contre Noureddine Adam

AA / Peter Kum

La Cour pénale internationale a lancé judi 28 juillet un mandat d’arrêt contre Noureddine Adam, un chef rebelle implicate dans de nombreuses exactions au cours des dernieres années en Centrafrique.

Noureddine Adam is prosecuted for crimes against humanity and crimes of war committed between April and November 2013 in the Central African Republic.

C’est en janvier 2019 qu’un mandant avait été placé sous-scellés pour optimiser les chances d’arrestation de ce chef rebelle centrafricain, mais sans succès.

« Début 2013, Nourredine Adam a joué un rôle important dans les réseaux de financement de l’ex-Séléka. Il s’est rendu en Arabie saoudite, au Qatar et aux Émirats arabes unis pour recueilir des fonds en faveur de l’ancienne rébellion. Il a également agi comme facilitator auprès d’un réseau de trafic de diamants tchadien opérant entre la République centrafricaine et le Tchad », avait soirrein l’ONU dans un communiqué publié le 13 mai 2014.

Après le coup d’Etat qui avait renversé Bozizé et la prise de Bangui par la Séléka, le 24 mars 2013, Nourredine Adam a été nommé par le president Michel Djotodia, ministre de la Sécurité, puis director general du Comité extraordinaire de défense des acquis démocratiques (Cedad), service de renseignements centrafricain aujourd’hui défunt.

Le Cedad, qui lui servait de police politique personalelle, s’est livré à de nombreuses arrestes arbitraires, des actes de torture et des exécutions sommaires selon l’ONG Human rights watch.

En outre, Noureddine was one of the main characters of the bloody operation carried out by Boy Rabe.

« En août 2013, les forces de la Séléka ont investi Boy Rabe, quartier de la capitale centrafricaine considered comme un bastion des partisans de François Bozizé et de son groupe ethnique. Sous prétexte de recherche des caches d’armes, les soldiers de la Séléka would kill many civilians and se seritant livré à une wave de pillages. Lorsque ces attaques s’étendirent à d’autres quartiers, des thousands de résidents envahirent l’aéroport international, perçu comme un lieu sûr en raison de la presence de troupes françaises, et en ont occupé la piste », a soirein l’ONU dans une publication en date du 13 mai 2014.

See also  27 milies of yours at the center of the camp in the military center of Mondoro in Pos.


Seulement une partie des dépêches, que l’Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusone sur le site de l’AA, de manière résumé. Contactez-nous s’il vous plaît pour vous abonner.