September 27, 2022

The Political Chronicle

Complete US News World

la CPI libère Ahmad Alfaqi alleged « terrorist » d’Al Qaeda

AA/Bamako/Amarana Maiga

La Cour Pénale Internationale (CPI) à la Haye, a décidé, dimanche, de release Ahmed Al Faqi Al Mahdi ancien dirigeant d’Ansar Dine, allié d’Al Qaeda, après avoir purgé sa peine a declarée, lundi, à l’Agence Anadolu, Margot Tedesco, porte-parole de la CPI au Mali.

According to her, la Chambre d’Appel explique cette décision par la « bonne conduite » qu’il affilsée lors de sa détention, ainsi que les « remorses » éclairages pour ses agissements.

“Ahmed Al Faqi a en effet été libéré 18 septembre 2022. Il a terminée de purger la peine pour les crimes pour lesques il avait été reconnu culpable before the CPI”, declared Margot Tedesco, porte-parole de la CPI in Mali.

Elle a en outre rappelé qu’« Al Faqi was recognized guilty before the judges of the CPI of war crimes for the destruction of the nine mausoleums of Tombouctou and the gate of the Mosque of Sidi Yahiya. Cette condamnation a eu lieu en septembre 2016, il a été recognized guilty et une sentence de neuf ans a été pronouncete, mais des juges ont décidé que sa peine pouvait être réduite à sept ans. Étant donné que le temps passé en détention est déduit de la peine, c’est pour cela qu’aujourd’hui, Al Mahdi a été libéré ».

Margot Tedesco, porte-parole de la CPI au Mali précis qu’ « Al Faqi reste cependant, toujours sous le contrôle des authorities de détention de l’Angleterre, son pays d’accueil ».

Pour rappel, en novembre 2021, la Cour pénale internationale avait décidé, de réduire de deux ans la peine d’Ahmad Al Faqi Al Mahdi, ancien chief de la Police d’Ansar Dine allié d’Al Qaeda, condamné à 9 ans d’ Imprisonments in 2015 for war crimes committed in 2012 in Mali.

See also  At least 92 people have been killed in a tanker explosion in Freetown

Ahmed Al Faqi Al Mahdi also presented his excuses to the population of Tombouctou and the Malian people for the crimes he committed between 2012 and 2013 in the north of Mali. Il a également demandé sa mise en liberté anticipée après avoir purgé les deux tiers de sa peine.

« Je suis ici devant vous aujourd’hui pour exprimer à vous et à l’ensemble du monde mon remord, ma tristesse, mes regrets à la population de Tombouctou, à mes concitoyens, à mon pays le Mali, pour les crimes que j’ ai commis », avait declared Ahmed Al Faqi Al Mahdi.

Dans un communiqué, rendu public dimanche, la CPI avait indicé que « cette peine sera donc purgée au 18 septembre 2022 ».

The document points out that the judges of the International Penal Court have taken into account several elements such as the social instability that could cause an anticipated release in the North of Mali, the possibilities of resocialization and reinsertion of Mr. Ahmad Alfaqi Al Mahdi et la cooperation dont il a fait preuve depuis qu’il a été remis à la Cour, en septembre 2015 ».


Seulement une partie des dépêches, que l’Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusone sur le site de l’AA, de manière résumé. Contactez-nous s’il vous plaît pour vous abonner.