December 7, 2022

The Political Chronicle

Complete US News World

la réforme de la fiscalité approved by the Congress, «un chemin vers la justice» pour Gustavo Petro

Publié le : Modifié le :

Le Congrès colombien a apprové jeudi une réforme fiscale visant à tax les plus riches ainsi que le sector pétrolier. C’était l’une des maine promeses de campaign du nouveau président de gauche Gustavo Petro.

The projet de loi was approved successively by the two Chambers on Wednesday and Thursday, announced government spokesperson Alfonso Prada. « Le gouvernement du changement offers au pays a progressive and equitable reform that will lead us on the path of total peace and equity. », at-il écrit sur Twitter. Un gouvernement qui a fêté le 15 novembre ses cent premiers jours de pouvoir.

La loi, qui vise à réduire les écarts de revenus en Colombia, l’un des pays les most inégalitaires au monde, prévoite 20.000 milliards de pesos (4 milliards de dollars) de recettes supplémentaires pour 2023 (soit 1,7% du PIB) , qui seront consecrates à des investments sociaux, et jusqu’à 23.000 milliards en 2026.

Le Parlement a montré qu’il était « au service de ceux qui en ont le plus besoin », s’est félicité dans la foulée Gustavo Petro, premier président de gauche de l’histoire de la Colombie, investi le 7 août dernier. Quelque 12 % de la population est en état de poverty extrême, rappellait sur RFI, Angelica Montes Montoya, doctetere en philosophie, specialist de l’Amérique latine. Les 10% les plus riches du pays détiennen 70% de la richesse nationale.


Colombia is one of the countries of Latin America where the share of tax collection in PIB is the weakest: 13% against 16% on average.

La réforme prévoit de taxer plus formente les personnes dont les revenus mensuels sont supérieurs à ten times le salaire minimum (qui est de 200 dollars). Elle ne concerne pas « 98% de la population », stressed the Ministère des Finances. Elle imposes also de nouvelles taxes sur le sector pétrolier (+15%), minier (+10% sur le charbon) et énergétique, avec 11.000 milliards de pesos de nouvelles recettes qui proviendront nowreis de ces sectors. La loi prévoite aussi de nouveaux impôts sur les carburants et les plastiques à usage unique, dont les recettes serviront à financer des programs environnementaux.

Le texte a donné lieu à un long bras de fer avec les milieux d’affaires et le patronat colombien, qui affirment que la viability du sector pétrolier en particulier (représentant 57% des exportations de la Colombia) est menacé. Son projet initial prévoyait de lever jusqu’à 25.000 milliards de pesos mais le gouvernement a dû faire severales concessions au cours du processus législatif.

La nouvelle loi est maintenant à la signature sur le bureau du president.

(and with agencies)

See also  At Desmond Tutu's funeral, the South Africans paid homage to their last giant