December 7, 2022

The Political Chronicle

Complete US News World

La Russie denounces an “augmentation considerable” des tirs ukrainiens sur son territoire

Les services de sécurité russés denouncent une augmentation des tirs “contre les territoires frontaliers de Russie”.

Les services de sécurité russe (FSB) ont denoncé dimanche dans un communiqué une “augmentation considerable” des tirs ukrainiens visant des territoires russes frontaliers de l’Ukraine, dans lesques une personne a été et cinq woundedes au cours de la semaine écoulée.

“Depuis début octobre, le nombre d’attaques de la parte de formations armées ukrainiennes contre les territoires frontaliers de Russie has increased significantly”, said the FSB, qui aussi sous sa sa charge le contrôle des frontières.

Il s’agit surtout de la région de Belgorod, frontalière de celle de Kharkiv en Ukraine où les forces de Kiev ont regagné des thousands de kilometers carré de territoire depuis début septembre, y compris jusqu’à la frontière. The Russian regions of Briansk and Kursk are also targeted, according to the FSB.

“100 bombardments of 32 localities have been recorded”

“Au cours de la semaine écoulée, plus de 100 bombardements de 32 localités ont été enregistres, avec usage de systèmes de lance-roquettes multiples, d’artillerie, de mortars et de drones”, at-il poursuivi.

According to the FSB, un “habitant local a été killed et cinq personnes blessées, dont un enfant” dans ces bombardements ukrainiens qui ont also destroyed two electric stations, onze residential buildings and two administrative buildings. Huit postes de contrôle frontaliers ont aussi été dâminagement, selon la même source.

Les territoires russes avaient déjà été visés à plusieurs reprises lors des sept derniers mois. Le 12 septembre, une frappe contre un poste-frontière russe avait fait un mort et quatre blessés et avait damagen des maisons résidentilles et des lignes électriques.

See also  Desmond Tutu's struggles inside the church

En juillet, l’armée russe avait accusés Kiev d’avoir tiré trois missiles sur la ville de Belgorod, chef-lieu de la région du même nom. En avril, c’était un dépôt de pétrole qui était attacé selon la Russie par des hélicopteres ukrainiens, à une quarantaine de kilometers de la frontière