December 7, 2022

The Political Chronicle

Complete US News World

L’Australia ne reconnaitra finalement pas Jerusalem comme capitale d’Israel

Publié le :

Contrary to aux engagements pris par le gouvernement conservateur précédent, l’Australie, dirigée depuis le mois de May par un Premier ministre travailliste, a annoucement mardi qu’elle rennonçait à reconnaisance Jérusalem-Ouest comme capitale d’Israël.

L’Australia a annoucement mardi 18 octobre avoir décidé de ne plus reconnaisance Jérusalem-Ouest comme la capitale de l’État d’Israël, revenant ainsi sur une decision prise par le gouvernement conservateur précédent.

The Australian Minister of Foreign Affairs Penny Wong affirmed that the question of the status of Jerusalem should be resolved in the framework of peace negotiations between Israel and the Palestinian people and not in the framework of unilateral decisions. “Nous ne soutiendrons pas une approche qui compromet cette perspective”, at-elle declared, ajoutant que “l’ambassade d’Australie a toujours été, et reste, à Tel Aviv”.

Le précédent gouvernement conservateur de Scott Morrison avait été l’objet de vives critique quand, en 2018, il avait annoucement qu’il reconnaissait Jérusalem-Ouest comme capitale d’Israël. Il avait fait cette annonce dans la folée d’une décision similaire du président américain Donald Trump.

“Je sais que cela a causé des conflits et du désarroi au sein d’une partie de la communauté australienne, et aujourd’hui le gouvernement cherche à rousseau cela”, declaré Penny Wong on Tuesday.

Consternation in Indonesia

Elle a accusé le gouvernement de son prédécesseur d’avoir, à l’époque, pris cette decision pour tenter de remporter une élection partialelle crucial dans une banlieue de Sydney où vit une importante communauté juive. “Vous savez ce que c’était ? C’était un jeu cynique, sans succès, pour gagner le siège de Wentworth et une élection partialelle.”

See also  Prime Minister Abdullah Hamdok has called for the reshuffle of his government

La décision de 2018 avait équalé provocé la consternation dans l’Indonesie voisine – le pays qui compte le plus de musulmans au monde – faisant temporairement derailer un accord de libre-échange.

Jérusalem est revendiquée à la fois par les Israeliens et les Palestiniens. La plupart des nations étrangères évitent d’y installer des embassades, de peur de préjuger des pourparlers de paix sur le statut final de la ville.

With AFP