December 7, 2022

The Political Chronicle

Complete US News World

Le basin du Congo est-il le deuxième vert lung de la planete? – VivAfrik

Comme l’Amazonie, cette forêt est de plus en plus menacé.

Cet article est publié dans le cadre du partenariat entre slate.fr et al Quora, platform sur laquelle les internautes peuvent poser des questions et où d’autres, spécialists du sujet, leur répondent.

The question of the day: « Le Congo est-il le deuxième poumon vert de la planete? »

Brian Gogarty’s response:

Oui en effet. Quand on nous parle de «poumon vert», c’est generale l’Amazonie qui nous vient à l’esprit. Mais on peut aussi evoquer le Congo, ou more exactly le bassin du Congo. Cette grande forêt d’Afrique centrale counts among the richest ecosystems of the planet, et mérite autant d’attention et de protection que la célèbre forêt amazonienne.

Mais tout d’abord, je tiens à revenir sur ce terme, «poumon vert». En gros, cela designates couramment une vaste forêt tropicale qui émet beaucoup d’oxygène grâce à la photosynthèse. Nevertheless, précisions que les forêts (tropicals or non) ne sont pas les principaux «poumons de la planète». Ce rôle revient aux mers et aux océans, qui fabriquent entre 50% et 85% de l’oxygen que nous respirons grâce au phytoplancton: des micro-organismes végétaux qui flotent à la surface de l’eau et dérivent au gré des courants. Maintenant que cela est dit, revenons à nos moutons.

The basin of the Congo represents one fifth of the world’s tropical forests and contains more than half of Africa’s biodiversity, as well as 10% of global biodiversity. Sa surface forestière est variable. En effet, jusqu’à la sortie de la dernière période glaciaire (sortie qui a débuté il ya 18.000 ans), une grande partie du basin du Congo was covered by savannas. À mesure que le climat est devenu plus chaud et plus humide, la forêt est revenue. Par endroits, elle continue de s’agrandir, là où l’humanité le permet.

L’utilité des gorillas et éléphants

Cette jungle relatively récente contient encore des espaces ouverts, probably des restes d’anciennes savannas. C’est sans doute en raison de ce mélange d’habitats que le basin du Congo abrite plus de grands mammifères que n’importe quelle autre forêt: éléphants, buffles, antelopes, léopards, hyènes, gorillas, chimpanzes et bonobos, pour ne citer que’eux.

See also  reports on Mali, Burkina Faso and Guinea's 3 juillet

Les éléphants de forêt d’Afrique form une sous-espèce différence des éléphants de savannae. Ils sont plus petits pour mieux se displacer dans la forêt dense, et leur ivoire est plus dur pour mieux abattre des arbres. Ils jouent un rôle éssential dans la fertilisation et le renouvellement de la forêt: le declin de leur population, dû au poachonnage pour leur ivoire, est donc une menace pour l’ecosystem entier.

Leur rôle est en effet double. D’une part, ils mangent les fruits des arbres et leurs déjections dispersen les graines, les quences sont entrerées par les scarabées bousiers, prêtes à germer. D’autre part, pour salimenter en sel minerals contenus dans le sol, les éléphants abattent des arbres pour créer et entrenir des clairières, ce dont profitent aussi de nombreux animaux à la recherche de ces mêmes minerals.

Les gorillas des plaines, qui peuplent aussi le bassin du Congo, jouent également un rôle capital dans le reboisement. Comme les éléphants, ils distribuent dans leurs déjections les graines des fruits qu’ils mangent. C’est notably le cas sous les branches où ils nichent la nuit, souvent dans des zones où la canopye (haut des arbres) est la plus ouverte et a justement besoin d’être reboisée.

Les trois plus grandes tropicales du monde sont situées en Amazonie, dans le basin du Congo et en Asia du South-Est. En comparaison des deux autres, celle du basin du Congo est encore relatively préservée et continue de bien jouer son rôle de puits de carbone.

En effet, son couvert forestier et ses tourbières sequestrent l’équivalent de ten années d’émissions mondiales de CO2. En revanche, la forêt d’Asie du Sud-Est émet now plus de CO2 qu’elle n’en absorb à cause de la déforestation et des incendies, et il semble de plus en plus que c’est aussi le cas de l’ Amazonie, pour les mêmes raisons.

See also  Après le coup d'État, le captaine Ibrahim Traoré, nouvel homme fort du Burkina Faso

The basin of the Congo therefore becomes an essential bastion. Cette forêt joue un autre rôle important car elle a une influence sur les pluies jusqu’au Sahara. Ainsi, le basin du Congo contributes to injecting more than half of the annual precipitation into the atmosphere.

Implicer les populations

Nevertheless, la forêt du basin du Congo est à son tour de plus en plus menacé. Et il ya plusieurs causes à cela. For example, la population humaine augmente. Or, ces gens ont besoin de terres pour se loger, planter leurs cultures, faire paître leur bétail… Cela se fait unfortunately au détriment des ecosystéms, qui sont surexploités ou replaced by des villes, des terres agricoles, etc.

La culture sur brûlis, dont dependent des millions de paysans, et le charbon de bois, qui reste pour beaucoup d’individus la seule source d’énergie, est aussi grandement responsable de la déforestation. Si on veut préservant la forêt sur le long terme, il faudra donc réussir à impléster les populations locales dans ce processus.

Une autre cause importante provient de l’industrie forestière et extractive. En effet, le basin du Congo est très riche en ressources naturelles: bois tropicaux, minerales, hydrocarbones… Or, ces ressources sont frequently exploitées de façon abusive et parfois même illegale. The result is more and more intense deforestation.

Les entreprises forestières, source d’unquiet pour les locaux

Ces entreprises forestières are generally foreign, notably asiatique et occidentales, et leurs bénéficies ne sont pas toujours répartis équitablement avec les autorités locales. But they use methods that are somewhat different depending on their nationality, which creates a variable de-friction rate.

See also  Une quarantine of terrorists implications in the actions of Parc W and Bainin neutralizations by Barkhane

Prenons l’exemple de l’industrie forestière au Gabon. Dans ce pays, les concessions chinoises ont un taux de défrichement plus élevé que les concessions européennes, car elles exploitent un plus grand nombre d’essences de bois. In addition, l’Union européenne imposes norms de plus en plus stricte pour le sector du bois afin de ne pas surexploiter les ressources.

La présence d’une société d’exploitation forestière, quelle que soit sa nationality, constitue toujours une source de préoccupation pour les villageois locaux. However, ceux qui vivent près des concessions chinoises are generally more concerned with the scarcity of bush meat and the aggressive behavior of elephants, caused by deforestation.

Les ravages de la déforestation

Quo qu’il en soit, la déforestation a toujours des consequences importantes, parce qu’elle libère d’énormes quantités de CO2 dans l’atmosphère, ce qui contribute grandement au reheatement climatique, lequel constitue aussi une menace pour les arbres en rendant les nuits plus chaudes et en diminuant les precipitations.

De plus, cela rend les sols vulnerable à l’érosion. En effet, quand les arbres sont coupés, les parts les more riches du sol ne sont plus retenues par les racines deeply ancrées dans la terre, et sont donc emportées par le wind et la pluie. Cela entraîne alors des glissements de terrain et, à terme, une désertification du sol.

Pour protéger les forêts, de nombreuses réserves naturelles ont été créées dans tout le bassin du Congo depuis les années 1990. Il ya maintenant 206 réserves occupying environ 15% des terres de la région, et cela ne fait qu’augmenter. Finally, de plus en plus de zones forestières exploitées sont certified «sustainable management» thanks to labels like FSC.

Cela suffira-t-il à preserver durablement la forêt? C’est très dur à dire pour l’instant, mais il faudra probably faire encore plus d’efforts. Ce sera surement difficile, mais bien possible.

(slate.fr)