December 7, 2022

The Political Chronicle

Complete US News World

le capitaine Traoré receives le flambeau de la révolution au pied de la statue de Sankara

Publié le :

In Burkina Faso, captain Ibrahim Traoré made his first official appearance after his appointment as president of the transition on the site of the Thomas Sankara memorial. Il a déposé une gerbe de fleurs au pied de la statue géante. Sous l’acclamation de nombreux jeunes présents sur place, le colonel Pierre Ouedraogo, président du Comité international mémorial Thomas Sankara, lui a remis un flambeau de la révolution.

Avec notre correspondent à Ouagadougou, Yaya Boudani

Tout en salutant la tenue du procès sur l’assassination de Thomas Sankara et ses compagnons par la justice militaire, le comité international mémorial Thomas Sankara plaide pour l’ouverture d’un procès sur le volet international de cette affaire.

« Outre la nécessité du strict respect de l’application des decisions de justice issues du procès, nous demandons à l’État du Burkina Faso to put at the disposal of la justice militaire les moyens nécessaires pour le volet international du procès afin que les culpables internationaux soient designated et que le droit soit dit », declared colonel Pierre Ouedraogo, president of the committee international memorial Thomas Sankara.

Après le dépôt d’une gerbe de fleurs en hommage à Sankara et ses compagnons, le president de la transition, le captaine Ibrahim Traoré, et plusieurs jeunes ont reçu un flambeau de la révolution. « Nous espérons qu’ils puissent toujours puiser leurs énergies, leurs ressources dans cet héritage qui a été légué par le captainine Thomas Sankara pour puisseur son idéal », confie Abderahmane Zetyenga, compagnon d’armes de Thomas Sankara.

See also  United Nations Ambassador Jean-Pierre Lacrois tests the anger of Beni residents

Un flambeau que Serge Bayala considers comme le symbole d’une diplomacy populaire pour promulgator les ideaux defendedus par le capitaine révolutionnaire : « C’est une charge. Je reçois ce flambeau comme l’appel à un devoir, à un contrat avec Sankara. »

The committee memorial Thomas Sankara souhaite que le dialogue entre l’armée et la famille se poursuive afin qu’une concertée soit trouvée pour l’inhumation des martys du 15 octobre 1987.