February 3, 2023

The Political Chronicle

Complete US News World

le Haut-Commissariat aux réfugiés alerte sur de nouveaux déplacements de populations

Publié le :

Le Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR) pointe des mouvements en cours, notably dans la région de Gao, et « appelle à un soutien accru en faveur des personnes recently displaced » dans le pays.

Plus de 3 700 personnes ont fui N’tililt pour se mettre en sécurité à Gao, dans le nord du Mali. Le HCR précie dans son communiqué publié mardi 24 janvier qu’il s’agit à la fois de Maliens et de Burkinabè, arrivés par vagues successivees depuis 2018.

Mais l’insécurité n’est pas moindre de ce côté de la frontière : selon des sources locales et internationales jointes par RFI, au début du mois, la branche sahélienne du groupe État islamique a lanzé un ultimatum aux habitants de N’tililt, demanding leur départ Des menaces qui s inscrivent dans la violente offensive menée depuis près d’un par ce groupe pour prendre contrôle de zones jusqu’ici dominatedées par leurs rivaux du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (le Jnim, son acronyme arabe), lié à al-Qaïda au Maghreb islamique.

« La population restante fear des représailles », précis le HCR, qui ajute que les déplaces, en majority des femmes et des enfants, « vivent actuellement sous des arbres ou dans des abris de fortune avec peu de nourriture ou d’eau ».

From Malian and UN security sources, the region of Tombouctou also knows new displacements of populations. Cette fois, ce sont les menaces du Jnim qui contraignent depuis plusieurs jours les habitants d’Acharane à fuir leur village pour se réfugier à Tombouctou. Il ya une dizaine de jours, des habitants du cercle de Niono, dans le center du Mali, fuyaient vers la Mauritania. Ils voulaient écapar aux violences de l’armée malienne et de ses supplétifs russes après une opération menée à Bokal près de Nampala au cours de laquelle de nouvelles allégations d’exactions ont été rapportées.

See also  le gouvernement de RD Congo evokes "autour de 300 morts"

À ce jour, le Mali compte plus de 60 000 réfugiés venus des pays voisins, et plus de 440 000 desplaceds internes, selon les chiffres du HCR. C’est 100 000 de plus qu’il ya deux ans, une augmentation de plus de 25%. In January 2021, the HCR counted 346,864 internally displaced persons in Mali.