February 2, 2023

The Political Chronicle

Complete US News World

le M23 envisage un retrait de ses positions dans l’Est

Publié le :

Les authorities de la RDC veulent que la CPI ouvre une enquête sur ce qui s’est passé à Kishishe dans l’est du pays, mardi 29 novembre. On Monday, the government announced a heavy bill of 272 deaths. Les autorités accuse le M23 de s’en être pris aux habitants. It is in this context that the M23 evokes for the first time the possibility of withdrawing from its positions in the east of the Democratic Republic of Congo.

Le M23 se dit « prêt à amorcer un désengagement et à se retirer », même s’il n’était pas representée au mini-summet de Luanda, il ya deux semaines.

Le mouvement rebelle continues d’affirmer qu’il respecte le cessez-le-feu, même si les combats n’ont jamais vraiment cessé dans l’extrême ouest du territoire du Rutshuru.

La rébellion du M23 réitère sa demande d’un dialogue direct avec le gouvernement Congolais, pour « trouver une solution durable aux causes du conflit dans l’est de la RDC » et souhaite une réunion avec la force régionale d’Afrique de l’Est.

Cette annonce intervene dans un contexte de forte pression, depuis quelques jours, autour de la tuerie de Kishishe, pour laquelle les autorités congolaises pointent du doigt le M23, qui rejette ces accusations.

She intervenes also after the telephone conversation between the American Secretary of State Anthony Blinken and the Rwandan President Paul Kagame.

Pour rappel, lors du mini-summet de Luanda, les participants demandaient un cessez-le-feu, puis un retrait progressive du M23 de ses positions. Le mouvement rebelle avait alors réponse ne pas être concernant par ce communiqué

See also  Guterres has strongly condemned the attack on Egyptian peacekeepers