December 7, 2022

The Political Chronicle

Complete US News World

le pont de Crimée touché, la Russie accumulate les revers

Publié le : Modifié le :

The partial destruction of the Crimean Peninsula, symbole de l’annexion de la péninsule et infrastructure essentielle à l’approvisionement de l’armée russe en Ukraine, couronne une série d’humiliations pour la Russie de Vladimir Putine.

Pour Vladimir Putin, une mauvaise nouvelle chasse l’autre sur le front ukrainien. Alors que l’armée russe ne cesse de perdre du terrain face à l’avancée des troupes de Kiev, l’attaque du pont de Crimée samedi 8 octobre est venu conclure une série d’échecs pour le président russe.

Des images de videosurveillance diffused sur les réseaus sociaux ont montré une puissante explosion at the moment où severale véhicules circulaient sur le pont, dont un camion que les autorités russes soupçonnent d’être à l’origine de la déflagration.

Pour le Kremlin, qui vantait il ya quelques mois encore la sécurité entourant l’edifice, l’humiliation est totale.

Le pont de Kertch qui relie la Crimée à la Russie constitue une ligne de ravitaillement capitale des forces russe pour tenir les territoires occupée au sud de l’Ukraine alors que se profile la bataille pour la ville de Kherson.

Au-delà de sa valeur stratégique, le plus grand pont d’Europe (19 km) construit en seulement 3 ans est un symbole aux yeux des Russes de l’annexion de la péninsule et de son rattachement à la Russie. Un Vladimir Poutine triumphant l’avait inauguré en jean et blouson noir, au volant d’un camion, le 16 mai 2018.

De son côté, Kiev n’a pas revendiqué l’attacke. Ce qui n’empêche pas ses responsables de jubiler. “Malheureusement, c’était nuageux en Crimée”, a ironisé le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

See also  Lacquaculture, line des solutions for lutter contre la surpass

As for the head of the Ukrainian Security Council, Oleksi Danilov, he published on Twitter a video of the fire accompanied by the famous “Happy Birthday Mister President” chanted by Marilyn Monroe. La veille, Vladimir Poutine célébrait ses 70 ans.

Des élites russes exasperées

L’attaque de cette infrastructure-clé intervenes alors que l’armée russe accumulate les revers cuisants sur le terrain. Après avoir repris la ville de Lyman dans l’Est, une armée ukrainienne galvanisée a de nouveau enchaîné les succès cette semaine.

According to Kiev, ses troupes ont repris plus de 400 km2 aux Russes ces derniers jours dans le Sud. Certaine videos sur les réseaux sociaux montrent des soldiers russes se rendre sans combattre comme cet équipage d’un char d’assaut.

À Moscou, les critiques des élites sur la conduite de la guerre se font de plus en plus bruyantes. Elles ne visent pas Vladimir Putin directly comme c’est d’usage en Russie mais ses conseillers et le ministère de la Défense.

L’état-major de l’armée est notably visé pour la faiblesse de l’équipement et de l’encadrement des soldats mobilisés. Même les plus ardents propagandistes s’inquiètent de l’état de délabrement de certaines unités russes. “Je suis fatigué de recevoir des messages disant que les mobilisés doivent acheter leur équipement avec leur argent. Pourquoi un homme mobilisé, un héros, doit-il acheter ce dont il a besoin?”, s’est recently emporté le célèbre présentateur télé et propagandist Vladimir Sololyov.

>> À lire : En Russie, pauvres et minorités ethniques paient le prix fort de la guerre en Ukraine

The tchétchène dirigeant Ramzan Kadyrov avait lui fustigé le commandement militaire, tandis qu’un haut responsible parlementaire, Andreï Kartapolov, avait appelé sur Telegram l’armée à “arrêtre de mentir” sur ses défaits.

See also  OIF member states propose postponement of Francophony summit

Quelles mesures de représailles?

Signe du mécontentement en haut lieu, Moscou announced on Saturday avoir nomé un nouvel homme à la tête de son “opération militaire spéciale” en Ukraine, le général Sergueï Sourovikine, 55 ans.

Veteran of the civil war in Tajikistan in the 1990s, the second war in Tchétchénie in the 2000s and the Russian intervention in Syria launched in 2015, Sergueï Sourovikine led the group of forces “Sud” in Ukraine. selon un rapport du ministère russe dating from juillet.

According to RFI, Serguei Sourovikine est surnommé “Armageddon, pour sa tendency à l’usage de missiles contre des infrastructures civiles”. Faut-il y voir un index de la nature des mesures de représailles envisagement par Moscou?

La Russie, qui n’accuse pas directemente Kiev de l’attaque du pont de Crimée tout en évoquant la “terrorist nature de l’Ukraine”, laisse planer le doute sur la réponse qu’elle entend apporter à cet affront.

Vladimir Putin doit réunir lundi son Conseil de sécurité, un format rassemblant les principaux ministres, responsables politiques et représentants des services de sécurité et de l’armée.

Pour le moment, les autorités russes tentent de minimiser les damage subis par le pont de Kertch et assurent que le trafic ferroviaire et routier a pu reprendre. “Tous les trains programmés vont passer en totalité”, a affirmed Sunday the vice-Premier ministre russe Marat Khousnoulline, selon l’agence Ria Novosti.

Les autorités de Crimée avaient annoucement samedi that la circulation avait également repris pour les voitures et les bus sur la seule voie routière du pont restée intacte. Des ferries ont pris également le relais pour effecteur la traversée notably pour les poids lourds.

See also  The FMI and the Banque Mondiale inquire for financial economics

With AFP