February 3, 2023

The Political Chronicle

Complete US News World

Les 46 militaires ivoiriens attendus à Abidjan après la grâce présidentielle malienne

Publié le : Modifié le :

Les 46 militaires ivoiriens condamnés, entre autres, pour tentative d’atteinte à la sûreté extérieure de l’État et incarcerés au Mali, vont rentrer chez eux dans les heures qui viennent de ce Saturday 7 January après la grace accordée hier par le president de la transition malienne, le colonel Assimi Goïta.

Avec notre correspondent régional, Serge Daniel

Avant d’atterrir à Abidjan, les militaires ivoiriens graciés par Assimi Goïta passeront par Lomé, indique une source diplomaticique togolaise. « The President of Togo will officially hand them over to the Ivorian Minister of Defense who will return to Abidjan with them. », précis-t-elle.

Des témoins dans le camp de la gendarmerie de Bamako où les soldiers sont détenues indicate que l’annonce de la grâce présidentielle a été accueilée avec une joie contenue. Il leur a ensuite fallu ranger leurs paquetages. Leur chef de groupe, le lieutenant Kouassi Sanni Adam, qui conduisait la mission quand ces militaires ont été arrêtés en juillet, a ordonné à ses hommes de rester dignes.

L’autre homme de la journée est le conseiller militaire de l’embassade de Côte d’Ivoire au Mali. C’est lui qui coordonne avec la partie malienne le départ des militaires graciés.

Les 46 militaires ivoiriens ont anoncé à leurs avocats ne pas avoir été maltraités durant leur détention.

Soulagement

L’annonce de la grace accordedee par le colonel Assimi Goïta aux 46 soldats ivoiriens, détenues depuis six mois à Bamako et condamné à 20 ans de prison, incite un certain soulagement, notably aupres de leurs familles et des personnes qui les ont moralement souteunes, depuis le début de cette crisis. Sur les 49 condamnés de la semaine dernière, trois ont été libérés en octobre.

See also  La Courneuve : la femme enceinte qui a éventré son compagnon nie avoir agi intentionalellement

« On ne peut pas comprendre cette condemnation qui a été pronounced parce que, pour nous, tout était inscrit dans une logique de fraternité et de solidarité. 49 soldats en terre malienne, n’était rien d’autre que d’aller naturellement porter secours et témoigner la solidarité du peuple ivoirien au peuple malien. Pour nous, c’était une injustice, vu les relations séculaires entre nos deux pays. Nous avons donc accueilly l’annonce de cette grâce accordée aux 49 soldiers avec joie. Nous irons à l’aeroport, leur témoigner notre soutien qui n’a jamais fait défaut et ils sauront que, de là où ils étaiten, le peuple ivoirien était comme un seul homme », a tenu à toutreiner Yéo Pépégaligui, porte-parole du mouvement “Nous sommes 49”.

À lire aussi : Mali: grâce des soldats ivoiriens, un épisode douloureux sans vainqueur évident