December 7, 2022

The Political Chronicle

Complete US News World

les bons conseils de l’Américaine Victoria Nuland

Publié le :

La sous-secrétaire d’État américaine aux Affaires politiques revient d’une tournée en Afrique de l’Ouest. Between 16 and 20 October, Victoria Nuland returned to Mauritania, Mali, Niger and Burkina Faso.

Mercredi 26 octobre, Mme Nuland a tenu une conférence de presse pour revenir sur son déplacement, très centré sur la menace terroriste grandissante, l’influence du groupe paramilitaire russe Wagner, et les transitions politiques en Afrique de l’Ouest.

La sous-secrétaire d’État américaine aux Affaires politiques a par exemple evoked the situation in Burkina Faso, where a new transitory power is now in place.

Le président burkinabè par intérim, Ibrahim Traoré, a été sans ambiguïté. Les Burkinabe défendront eux-mêmes la sécurité de leur nation. Ils n’ont pas l’intention de faire appel au groupe Wagner. Nous avons été très clairs avec lui sur les risques encourus si un jour ils changeaient d’avis. Et nous avons parlé de la manière de la manière de continuar à sutenir les efforts de l’armée pour repulser les terrorists, sans le soutien extérieur de la Russie et Wagner.

►Lire also : Burkina Faso : pour faire face à la menace terroriste, l’armée recruite 50 000 volontaires

Concernant le Mali, la donne est différence, constate Victoria Nuland.

Au Mali, nous avons été très clairs sur nos inquietues. La junta malienne a invité Wagner dans le pays. Et la situation terrorist n’a fait que s’aggraver. Les Russes provide un peu d’équipement, mais ce matériel fonctionne mal. On l’a vu recently avec la supply d’un avion qui s’est écrasé et a fait des victimes civiles. Il ya de nombreux rapports d’abuse contre les populations, ils encouragent les forces Maliennes à interdire à la Minusma l’accès à une partie du center du pays. Et nous nous inquiétons que ces forces ne soient pas téressées par la sécurité des Malians, mais plutôt par leur enrichissement personnel et l’argent du Mali. Les pays voisins sont très inquiet. On travaille avec eux notably sur leurs frontières pour que Wagner et le terrorism restent côté malien.


Mais l’émissaire s’est dite confiante dans la tenue du calendrier de sortie de crisis, même si de grands défis dure être relevés au Mali.

Nous avons rencontre des responsibles éléctoraux, la société civile, le Premier ministre et son gouvernement. Jusqu’à présent, avec ce que nous avons vu, le gouvernement malien respecte son engagement et s’sure bien que le calendar vers des élections en 2024 est tenu. Nevertheless, il va y avoir des défis, en lien nomentamente avec la situation sécurité ; situation aggravée par le role grandissant du groupe Wagner et l’eviction progressive des casques bleus onusiens. And so, the number of terrorist attacks increased by 30% in the last six months. Nous avons aussi éclairage notre inquietude sur l’inclusivité des elections. C’est encore lié à la situation sécurité, mais également au grand nombre de déplaced dans le pays. Il va falloir les engresar, etc. Donc il ya beaucoup de défis. Mais au moins les civils responsables des électrons semblent respecter les échéances prévés. Nous avons par ailleurs partagé notre inquietude sur l’espace de plus en plus réduit de la Minusma, ainsi que les constraints que le gouvernement et Wagner imposing et qui limitent l’action des casques bleus. Nous avons enfin rappelé l’aggravation du phénomène terroriste, et firmement pointé le fait que Wagner ne travaillait que pour son compte et non pour les Maliens.

Victoria Nuland à propos de la situation au Mali


►À relire : Mali : le president d’une association peule denônce les exactions contre sa communauté