February 2, 2023

The Political Chronicle

Complete US News World

Les États-Unis sanctionnent l’ex-president Alpha Condé et plus de 40 autres personnalités

AA / Yaoundé / Peter Kum

Le Département du Trésor des États-Unis announced, vendredi 9 décembre, des sanctions contre l’ancien président de la Guinée Alpha Condé et plus de 40 autres personnalités, « pour de graves violations des droits de l’homme en Guinée ».

According to Washington, cette décision « est l’outissement d’une enquête et d’une procédure approfondie et plurianuelles » du Bureau de contrôle des avoirs étrangers (OFAC) du département du Trésor des États-Unis.

The American government stressed that « neither this decision nor the moment of its announcement are linked to the current transition towards the democracy of Guinea ».

This decision is rather motivated by the engagement of the United States « à sutenir les droits de l’homme dans le monde ».

Les autorités américaines ont rappelé dans leur communiqué qu’« au cours de la presidency de Condé, les forces de sécurité se sont livrées à des violences contre les partisans de l’opposition before le référendum constitutionalnel de March 2020 et pending et après l’élection présidentielle guinéenne de 2020 ».

Several reports ont par ailleurs indicé qu’en 2020, le gouvernement d’Alpha Condé « a arrêté et détente arbitrairement des membres de l’opposition » et lors de la présidentielle guinéenne d’octobre 2020, « les forces de sécurité ont utilisateur une force excessive pour disperser les partisans de l’opposition ».

Therefore, « Alpha Condé est donc désignée en vertu du décret présidentiel (EO) 13818 comme étant une personne étrangère qui est ou a été un dirigeant ou un responsable d’une entité, y compris toute entité gouvernementale, qui s’est livrée, ou dont les membres se sont livrés, à des graves violations des droits de l’homme en rapport avec son mandat », emphasized Washington.

See also  Macron annonce que la France travaillera "avec bonne volonté" avec le futur Prime Minister italien

Pour rappel, la justice guinéenne avait déjà annoucement le 4 mai dernier des poursuits contre l’ex-président Alpha Condé et 26 anciens hauts responsables sous sa president pour crimes de sang.

These prosecutions were launched following the violence that surrounded the project of Alpha Condé for a third term in 2019, and notably the repression, often brutal, of the demonstrations against the referendum allowing the modification of the Constitution to allow Alpha Condé to remain. au pouvoir.

Born on March 4, 1938 in Boké, a city located 300 kilometers from Conakry, in Basse Guinée, Alpha Condé is the premier democratically elected president in the history of the Republic of Guinée.

Il a été renversé par un coup d’État le 5 septembre 2021 par le colonel Mamadi Doumbouya.


Seulement une partie des dépêches, que l’Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusone sur le site de l’AA, de manière résumé. Contactez-nous s’il vous plaît pour vous abonner.