September 27, 2022

The Political Chronicle

Complete US News World

les jihadists de l’EIGS ont pris le contrôle de la ville de Talataye

Publié le :

Talataye, à environ 150 km de Gao, est contrôlée depuis mardi 6 septembre dans la soirée par des jihadists de l’État islamique au Grand Sahara (EIGS), selon l’AFP citant un élu local, un responsible régional et un interlocuteur sur place . Pour l’heure, aucun bilan humain n’est disponible.

According to the first informations, the town has fallen to the hands of the EIGS après d’âpres combats avec d’autres groupes armés de la région, et des jihadists rivaux ayant fait allégance à al-Qaïda.

According to a combatant du Mouvement de Salut de l’Azawad, cité par l’AFP « les gens de l’EIGS sont arrivés […] sur des motos » dans l’après midi. « Les combats ont duré trois heures » et puis, c’est « au crépuscule » que la localité est tombée aux hands des jihadists. Le combattant dit avoir lui-même pris part aux combats, avant de se replier.

Volonté d’expansion

Ces combats illustrent bien la volonté d’expansion territoriale de l’EIGS. L’organisation terrorist multiplie ces derniers temps les opérations au-delà de sa zone d’emprise et comme une grande partie du pays, celle Talataye échappe de fait au contrôle de l’État. Les affrontements y sont réguliers depuis le début du conflit au Mali, en 2012. Le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (GSIM) est notably très implanté dans les brusses entourant la localité.

Le journaliste francais Olivier Dubois enleive à Gao en 2021 s’y était rendu en vue d’un entretien avec le commandant du GSIM de Talataye.

L’armée malienne disait mardi soir dans un communiqué avoir conduit une « reconnaissance offensive » au-dessus de Talataye.

See also  The United States has lifted travel restrictions on South African countries