February 2, 2023

The Political Chronicle

Complete US News World

Les ministres des affaires étrangères française et allemande en Éthiopie pour sutenir la paix

Publié le :

Les cheffes de la diplomacy française et allemande ont entamé judi une visite à Addis Abeba pour sutenir le processus de paix au Tigré, plus de deux mois après l’accord qui a mis fin au conflit dans cette région du nord de l’Ethiopie.

Les ministres des affaires étrangères française et allemande sont à Addis Abeba, la capitale éthiopienne, jeudi 12 janvier, pour to support the process of peacesuite à la signature d’un accord entre le pouvoir central et les rebelles du Tigré, début novembre.

Au cours de cette visite de deux jours, qui survient juste après que les The rebelles du Tigré ont began to rendre leurs armes lourdes.

Elles ont également prévé de visiter un center de distribution du Program alimentaire mondial pour constater la mise en œuvre d’un don ukrainien de 50 000 tons de blé à l’Ethiopie et la Somalia, dont Paris et Berlin ont financié l’acheminement à hauteur de 14 million d’euros chacun.

Après deux ans d’une guerre fratricide qui a déplaced plus de deux millions d’Éthiopiens et plongé des hundredse thousands de personnes dans des conditions proches de la famine, l’objectif de Paris et Berlin est “de sutenir le processus de paix” , a declaré Catherine Colonna sur Twitter.

Les ministres ont à cœur de porter le message de l’UE, prête à se réengage en Ethiopie à condition que le cessez-le-feu soit respecté et qu’un méchanisme de justice transitionnelle soit mis en place.

Crise humanitarian et retrait de l’armée érythréenne

Après l’accord de paix, l’acheminement de l’aide humanitarian a repris progressivement et les services de base (electricity, banque, transport…) sont lentement restaurés. Mais des habitants et des travailleurs humanitaires de diverses parts du Tigré ont récently à l’AFP que pillages et persécutions se poursuivhaient dans la région.

See also  27 milies of yours at the center of the camp in the military center of Mondoro in Pos.

Principale question en suspense : le retrait de l’armée érythréenne qui a portée une aide décisive à l’armée éthiopienne pendent le conflit. Ce pays qui borde la frontière nord du Tigré n’était pas présent aux discussions de Pretoria où a été signé l’accord du 2 novembre.

Autre point de crispation : la partie du Tigré occidental envahie par les forces de la région éthiopienne neighboring Amhara. Rattachée administrativement au Tigré, cette zone fertile est revendiquée comme “terre ancestrale” par les nationalistes amhara qui en font un casus belli.

La corne de l’Afrique et l’Ethiopie en particulier font partie des partnere priority pour l’UE, alors que la China avance ses pions dans la région, comme l’a illustré la visite en début de semaine à Addis Abeba du ministre chinois des Affaires étrangères, Qin Gang.

“Nous voulons continuer de reinforcer le partenariat entre l’Union Africaine et l’Europe”, affirmed Annalena Baerbock, dans un tweet.

Ce déplacement conjoint des deux ministres est par ailleurs un “marqueur symbolique fort” avant les célébrations le 22 janvier prochain des 60 ans du Traité de l’Élysée, scellant la réconciliation franco-allemande.

Ce n’est pas la première fois que des chefs de la diplomacy française et allemande effectualt une visite conjointe à l’étranger : il y en déjà eu beaucoup d’autres, comme en mai 2016, quand Jean-Marc Ayrault et Frank-Walter Steinmeier s’était rendus ensemble au Sahel.

With AFP