February 3, 2023

The Political Chronicle

Complete US News World

L’Union africaine fait un point sur la Zlecaf et veut rethink l’industrialisation en Afrique

Publié le :

Le double sommet de l’Union africaine sur l’industrialisation de l’Afrique et sur la Zlecaf a pris fin à Niamey ce vendredi 25 novembre. Dans la matinée, la dizaine de chefs d’État ont planché sur l’industrialisation de l’Afrique, une nécessité. Dans l’après-midi, les chefs d’État se sont penchés autour de la Zlecaf.

S’il ya une chose sur laquelle les chefs d’État et de gouvernement présents à ce sommet sont resté unanimes, c’est bien les innumbrables potentialités que possesse le continent qui pourrait jouer en sa faveur dans cette quéte d’industrialisation. Pour y parvenir, il devra relieve certains défis, comme la question de l’énergie et les technologies advancedes, explique notre correspondent à Niamey, Mahamoud Kaba Diakité.

According to Moussa Faki Mahamat, President of the Commission of the African Union, « l’investissement dans l’énergie pourrait opérer comme un vecteur d’intégration régional et des promotions de l’industrie, car nous savons que la consumption de l’énergie reste très faible sur le continent, plus de 600 million d’Africains n’ ont jamais connu l’électricité. »

Il est ressorti de ce sommet qu’il ya une nécessité de repense le modèle d’industrialisation de l’Afrique. Pour gagner ce pari, le président nigérien Mohamed Bazoum, designated by his peers champion de l’industrialisation inclusive et durable, propose la mutualisation des efforts et les développements de partenariats avec les puissances industrielles. « Nous gagnerons pour attracter les leçons des expériences du monde industrialisé et des expériences singulières des uns et des autres. The future of industry and commerce is in Africa. »

See also  l'ex-president Castillo mantenu en détention pour 18 mois

Vers la plus grande zone économique dans le monde

Il aussi été question de la zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) puisque ce sommet était also l’occasion de la première session extraordinaire la zone de libre-échange. Le président sénégalais Macky Sall, également président en exercice de l’UA, dont le discours a été lu par la minister des Affaires étrangères, Aïssata Tall Sall, a appelé les États à ratificer rapidement l’accord portant création de la Zlecaf. Sur les 55 États membres de l’Union africaine, 54 ont déjà signé l’accord. Et à ce jour, 44 États have already ratified the accord. Ce qui fait dire aux experts que la Zlecaf est la plus grande zone économique dans le monde.

La réunion concernant la Zlecaf s’est tenu à huis clos toute l’après-midi, rapporte notre correspondent à Niamey, Moussa Kaka. Mahamadou Issoufou, the champion of Zlecaf, presented his report d’étape à la dizaine de chiefs d’État réuni et en présence du president de commission de l’Union africaine, Moussa Faki. C’est à l’unanimité qu’il a été adopté. According to an expert, le rapport adopté porte sur trois protocoles : les investissements en Afrique, la politique de la concurrence et le protocole sur la propriété intellectuelle.

De sources proches de la session, l’adoption de ce rapport will allow us to advance in the process of mise en œuvre de l’accord portant creation de la Zlecaf. Cette zone d’ouverture à 90% pour le commerce entre les countries de l’Union africaine (UA).

►À lire aussi : Sommet de l’Union africaine – Pour l’industrialisation de l’Afrique, « il faut repenser les modèles »

See also  a cinquantaine persona condomsnà à mort par un tribunal militaire