August 15, 2022

The Political Chronicle

Complete US News World

Macron en Guinée-Bissau, countries essential to ensure the presidency of Cédéao

Publié le :

Emmanuel Macron est ce 28 juillet en Guinée-Bissau. The French president realized this Thursday the third and third stage of his African tour after Cameroun and Benin. Le chef de l’État s’entretiendra avec son homologue Umaro Sissoco Embalo. Une visite notably parce que Bissau vient de prendre début juillet la presidency tournante de la Cédéao.

La casquette de président de la Cédéao makes Umaro Sissoco Embalo an indispensable interlocuteur pour Paris. Le chef de l’État bissau-Guinéen has now sur sa table les dossiers sensitives du Burkina, de la Guinée et surtout du Mali. Or, pour le journalist Antoine Glaser, « la France ne veut plus appareir en première ligne. Elle préfère mettre en avant les institutions régionales », dit-il.

Pour autant, Paris a été plusieurs fois accusés de manipuler la Cédéao. C’est ce qu’avait affirmed Bamako lorsqu’en janvier l’organisation avait sanctionné la junte au pouvoir. Les putschists l’avaient accusée d’être « au service de la France ».

But according to an African diplomat, « l’Élysée ne peut pas imposer ses vues. Il ya six countries anglophone dans l’organisation, dont le poids lourd nigérian ou encore le Ghana. Il ya peut-être une volonté d’influencer mais c’est dur de la concrétiser », indique ce connaisseur du dossier.

Mais ce dernier ajoute que cela n’impême pas Emmanuel Macron de passer par ses allies de longue date, le président ivoirien Alassane Ouattara ou Macky Sall, président du Sénégal, pour atteirre la Cédéao. « The idea is to get the same results. On s’efface, mais on passe par les amis », indique cet observer.

See also  Tuberculosis deaths due to Govt

Une source à l’Élysée explique que la France « s’aligne sur les positions des organizations régionales ». So « Paris fait passer des messages à la Cédéao mais ça fonctionne dans les deux sens. On écoute ses propositions et ses préoccupations. Mais on n’interfère pas dans l’équilibre des discussions », indique ce diplomate.

À lire aussi : Benin : la coopération sécurité au center des échanges entre Emmanuel Macron et Patrice Talon