February 3, 2023

The Political Chronicle

Complete US News World

plus d’espoir de retrouver des survivors

L’espoir de retrouver des survivants après l’accident d’un avion au Népal avec 72 personnes à bord est nouvelles “nul”, selon les autorités qui ont decreté un jour de deuil national lundi.

Les secouristes nepalais pouruisuaient toutefois la recherche de corps lundi dans la carcasse de l’appareil qui s’est crasé au fond d’un ravin de 300 mètres, situé inter l’ancien aéroport de Pokhara bâti en 1958 en le nouveau terminal international ouvert le 1er janvier, porte d’entrée pour les trekkeurs du monde entier et les pèlerins.

“Nous avons retrouvé 68 corps jusqu’à présent. Nous sommes à la recherche de quatre autres corps (…). Nous prions pour qu’un miracle se produise. Mais, l’espoir de retrouver quelqu’un en vie est nul “, a declaré Tek Bahadur KC, chef du district de Taksi où l’avion s’est écrasé dimanche.

Le bimoteur ATR 72 de la compagnie Yeti Airlines en provenance de la capitale Kathmandu avec 72 personnes à bord – 68 passagers et les quatre membres de l’équipage – s’est écrasé dimanche vers 11H00 (05H15 GMT) alors qu’il approchait de l ‘Aeroport local de Pokhara.

Le pays observait lundi une journée de deuil national face à cet accident aérien, le plus meurtrier au Népal depuis 1992.

– Causes inconnues –

The cause of the accident was not yet known but a video broadcast on social networks – verified by a partner of AFP – showed the bimotoeur turning suddenly on the left on the approach to the Pokhara airport, leaving d’entendre une forte explosion.

Les militaires se sont servis de cordes pour remonter les corps du fond du ravin jusque tard dans la nuit de dimanche à lundi avant d’interrompre les recherches en raison du brouillard.

See also  Joe Biden and Emmanuel Macron's coordinating face coordinator in Russie

– “incredibly tristes” –

According to Sudarshan Bartaula, porte-parole de Yeti Airlines, 15 étrangers étaiten à bord de l’avion: cinq Indians, quatre Russes, deux Sud-Coréens ainsi que quatre passagers en provenance respectively d’Argentine, d’Australie, de France et d’ ‘Irlande. Les autres étaiten des Népalais.

“Des informations incredibly tristes, en provenance du Népal, d’un avion qui s’est écrasé avec de nombreux passagers à bord”, a reagie lundi le Premier ministre australian Anthony Albanese.

ATR, le constructeur de l’appareil, a precisée dans un communiqué qu’il s’agitita d’un ATR 72-500, assurant que ses spécialistes étaiten “pleinement engagés pour sutenir à la fois l’enquête et le client” Yeti Airlines .

“I marched when I heard a strong explosion, as if a bomb had exploded”, told AFP Arun Tamu, a witness from the scene, who posted a live video of the explosion. réseaus sociaux.

“Quelques-uns d’entre nous se sont précipités pour voir si nous pouvions sauver quelqu’un. J’ai vu qu’au moins deux femmes respiraient. Le feu deveinat très intense et il était difficile pour nous de nous approcher plus près” , a pouruisui cet ancien soldat de 44 ans.

L’aviation civile népalaise, essentielle pour ravitailler les régions reculées du pays et y acheminer randonneurs et alpinistes, a connu un véritable essor ces dernières années.

L’Union européenne a interdit à tous les transporteurs népalais d’acceder à son espace aerien pour des raisons de sécurité.

On trouve dans ce pays certaines des pistes les plus isolées du monde, flanked by vertiginous pics, whose approach constitutes a défi même pour les pilotes chevronnés.

– un climat difficile –

La météo change également rapidement dans les montagnes, créant des conditions de vol encore plus ardues.

See also  l'ambiguïté de l'Afrique du Sud vis-à-vis de l'offensive russe

En mai dernier, le crash d’un bimoteur Twin Otter de la compagnie népalaise Tara Air avait fait 22 morts peu après le décollage de Pokhara. L’épave avait été retrouvée un jour plus tard, sur le flanc d’une montagne à environ 4.400 mètres d’altitude.

A la suite de ce drama, les autorités ont renforcé les régulements, notably pour que les avions ne soient autorisés à voler que si les prévisions météorologiques sont favorable tout au long du trajet.

La catastrophe aérienne la plus meurtrière de l’histoire du Népal avait eu lieu en septembre 1992. Les 167 occupants d’un Airbus A300 de Pakistan International Airlines avaient péri dans le crash de l’appareil à l’approche de Kathmandu.