October 7, 2022

The Political Chronicle

Complete US News World

pourquoi l’Allemagne suspend la majority de ses opérations militaires avec la Minusma

L’Allemagne a annoucement vendredi suspendre “jusqu’à nouvel ordre“The major part of its military operations in Mali in the framework of the mission of the UN (Minusma), denouncing a new refusal to fly over by the Malian authorities.”Le gouvernement malien a encore une fois refusé d’autorises un vol prévue aujourd’hui” qui devait assurer une rotation de personnel, a explicable un porte-parole du ministère allemand de la Défense.

En consequencia, “nous suspendons jusqu’à nouvel ordre nos opérations de reconnaissance et les vols de transport par hélicopéter“car”il n’est plus possible de souterin la Minusma sur le plan opérationelle“, at-il ajoute. Sans le nouveau personnel qui devait en partie “replace les forces françaises” qui se retirent,” la sécurité sur place n’est plus assurede“et”les forces restantes doivent être dedicatedes à la sécurisation” et ne podyant plus assurer leurs missions habituelles, a explicable le porte-parole lors d’une conférence de presse.

Le refus de survol est intervenu malgré des assurances contraires de la part du ministre malien de la Défense, Sadio Camara, lors d’un entretien téléfonique jeudi avec son counterparte Germane Christine Lambrecht, at-il added. “Les actes de Camara parlent une autre langue que ses mots“, a denóncé la ministre allemande sur Twitter.

“C’est une véritable catastrophe pour la MINUSMA qui est la vraie target du régime malien”comment pour sa part le chercheur spécialiste du Sahel Yvan Guichaoua sur son compte Twitter.

Des relations degradées entre le Mali et l’ONU

The German decision intervened while Mali, which pushed towards the exit of the old French ally and ardently re-launched the cooperation with Moscow, made depuis quelques semenes face à une resurgence d’attaques de la nebuleuse du Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans (GSIM, JNIM en arabe).

See also  A princess and her daughter have been released after three years in custody

Les rapports entre la junta au pouvoir à Bamako et Paris, ancienne puissance coloniale, se sont brutalement degradés ces derniers mois, en particulier depuis l’arrivée au Mali de paramilitaires du groupe de sécurité privé russe Wagner, poussant les deux pays à la rupture après neuf ans de présence française ininterrompue pour lutter contre les jihades.

La force française Barkhane est actuellement en train de finaliser l’évacuation de ses matériels de ce pays. Les relations entre le Mali et l’ONU, dont les casques bleus sont présents dans le pays depuis 2013, se sont également dégradées ces dernières semaines.