February 3, 2023

The Political Chronicle

Complete US News World

Premières auditions des victims du régime Alpha Condé

Publié le :

Les premières auditions des victims du régime d’Alpha Condé ont débutées vendredi matin. During his presidency between 2011 and 2020, more than 200 people were killed according to NGO, opposition political parties and civil society organizations. En mai dernier, le parquet du tribunal de première instance de Dixinn a engagé des poursuits contre le président déchu et 26 responsables de son régime, les accusant entre autres d’assassinations, actes de torture et enlèvements.

In addition to the former president Alpha Condé, thirteen ex-ministers are being prosecuted, including those of Defense, Security and their Prime Minister, as well as several senior institutional and security officials, the President of the Parliament and the director general of the police among others.

La plupart des décès sont survenus durant les manifestations de l’opposition et de la société civile contre le pouvoir de l’ex-chef d’Etat. La répression sest accentuateée à partir de 2019, alors que safficait progressive la volonté d’Alpha Condé de se maintenir pour un troisième mandate.

Maître Thierno Souleymane Baldé est l’avocat de 260 familles et proches de victims : « Il ya eu des morts un peu partout à travers le pays. À Nzérékoré sur place, il ya des personnes qui ont été entrerés dans des fossés communes, donc nous ne savons pas exactement le nombre exact des victims. »

Quelques semaines après l’annonce des poursuits, le president renversé en septembre 2021 par ses Forces spéciales, était autorisé à se rendre en Turquie pour des raisons de santé. Il y réside depuis.

See also  des centaines de visiteurs evacués de la Vallée de la Mort après des crues exceptionnelles

L’avocat Thierno Souleymane Baldé espère qu’il reviendra en Guinée pour faire face à ces accusations. « Nous ne pouvos pas espérer avoir une procédure judiciaire sans pour autant qu’il y ait la présence physical des personnes qui sont concernés par cette procédure. Il est indispensable que monsieur Alpha Condé revienne en Guinée, qu’il puisse sexpliquer par rapport aux actes qu’il a commis pendant son régime. »

L’ancien parti au pouvoir RPG a indicé à RFI ne pas vouloir s’exprimer sur le sujet pour le moment.