August 15, 2022

The Political Chronicle

Complete US News World

Raila Odinga annonce qu’il ne participera pas au débat de la présidentielle

Raila Odinga, un des deux principaux candidates à la présidentielle au Kenya, ne participera pas au débat éléctoré prévue mardi, a annoucement dimanche son équipe de campagne, accusant son rival William Ruto de vouloir eluder certains thèmes, comme la corruption.

William Ruto “a demand que le débat ne se concentre pas sur la corruption, l’integrity, l’éthique et la governance, des questions-clés existentialelles aquhom le Kenya est confonni”, écrit dans un communiqué le porte-parole de la campagne de Raila Odinga, historical opponent of the Kenyan politics supported by the outgoing president for the election of 9 August.

“Tout débat répor de ces questions serait une insulte à l’intelligence des Kényans. C’est pourquoi nous n’avons pas l’intention de partager un podium national avec une personne qui manque de la décence élémentaire”, annonce-t-il .

M. Odinga et sa colistière Martha Karua tiendront à la place une réunion publique télévisée dans les quartiers Est de la capitale Nairobi, “avec des Kényans ordinaires pour proposer (leurs) solutions aux défis quoque sont conconon le pays et les gens ordinaires”, detaile le communiqué.

Cette annonce fait suite à une lettre adressée judi par le directeur de campagne de Wiliam Ruto aux organisers du grand débat du 26 juillet entre les deux favoris de ce scrutin.

M. Ruto “est prêt à réponder à toute question et à parler de tout sujet qui surgira durant le débat”, écrivait-t-il, tout en conditionnant sa présence à certains aspects.

“Nous attendons des modérateurs qu’ils allouent un temps égal aux différences sujets qui touchent les Kényans et qu’ils donnent aux candidats une opportunité équitable d’y réponder”, explicait-il.

See also  Arnold Schwarzenegger donated 25 mini homes to homeless Los Angeles veterinarians

“Pour cela, nous souhaitons connaître à l’avance le nombre de minutes qui seront allouées aux respective interventions, y compris, mais sans s’y limiter, la governance et l’integrity, l’agriculture, la santé, les PME et l “industrie, le logement, l’économie numérique, politique étrangère, etc”, ajoutait-il.

Si quatre candidats sont en lice, l’élection présidentielle du 9 août s’annonce comme un duel entre l’opposant historique de la politique Kenyan Raila Odinga et le vice-president outgoing William Ruto.

Le president outgoing Uhuru Kenyatta, qui ne peut briguer un troisième mandate, a announce en mars sutenir son ancien rival Odinga, officialisant sa rupture avec son vice-president William Ruto, qu’il avait initialement désignée pour lui succéder.

Raila Odinga, 77 years, has made the fight against corruption one of his main campaign themes in the face of a competitor with a sulphurous reputation, who has been accused of corruption in an ongoing case dernier.

William Ruto, 55 ans, se pose, lui, en representant des “débrouillards” du petit peuple face à l’alliance des dynasties politiques incarnée par MM. Kenyatta and Odinga, whose fathers were respectively the premiers president and vice-president of independent Kenya.