December 7, 2022

The Political Chronicle

Complete US News World

Reprise des combats entre le M23 et l’armée autour de Goma

Les offices religieux ont été écourtés dimanche dans des villages du nord-est de la République démocratique du Congo par l’irruption des rebelles du M23 qui restent à l’offensive, en dépit des appels à deposer les arms. Les lignes de front étaiten restées calmes samedi, laissant croire que les appels à cesser le feu pouvant avoir été entendus. Mais l’accalmie n’a duré qu’une journée.

Nous étions à l’église pour le culte et le M23 a surgi en tirant beaucoup de coups de feu“, a declaré à l’AFP by phone a pastor from Katwiguru, agglomeration du territoire de Rutshuru située sur le front nord-est des combats entre l’armée congolaise et le “Mouvement du 23 mars“.

According to Jean Bosco Bahati, a local civil society leader, the rebels have seized several villages in the region, some 35 km from Ishasha, a locality frontalière de l’Uganda situated not far from Lac Edouard. “La population est en débandade“, at-il témoigné. Selon un autre habitant, l’armée s’est repliée vers le nord.

Le scénario se répète 20 ans plus tard

Plus au sud, les combats ont aussi repris dimanche matin à une vingtaine de km au north de la grande ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, au niveau de Kibumba, qui marque depuis plusieurs jours la ligne du front sud.

Depuis ce matin les combats font rage” dans la région, a indicé un inhabitant.”Trois officiers dont un colonel viennent d’être blessés dans les combats“, a precise une source security sous couvert d’anonymat.

See also  In Afghanistan, a double explosion in an école quartile of Kaboul fait pierce mortars

Il ya vingt ans jour pour jour, le 20 novembre 2002, le M23 s’était emparé de la ville de Goma, qu’il avait occupée pendant une dizaine de jours avant de se retirer et d’être vaincu l’année suivante.

Une rencontre entre Ruto et Tshisekedi à Kinshasa

Reprochant à Kinshasa de ne pas avoir respecté des engagements sur la demobilisation et la réinsertion de ses combattants, le mouvement tutsi a repris les armes en fin d’année dernière et étend depuis son territoire.

Sa résurgence a provocé un regain de tension entre la RDC et le Rwanda, accusé de sutenir cette rébellion. Kigali conteste, en accusant en retour Kinshasa de collusion avec des rebelles Hutu Rwandais implantés en RD Congo depuis le genocide des Tutsi en 1994 au Rwanda. Several diplomatic initiatives have been launched to try to overcome the crisis.

Le président Kenyan William Ruto doit avoir lundi à Kinshasa un entretien avec his Congolese counterpart Félix Tshisekedi. Sa visite fait suite à celle de son prédécesseur, l’ex-president Uhuru Kenyatta, now facilitator de la Communauté des États d’Afrique de l’Est (EAC) pour la RDC, venu préparer une nouvelle session de pourparlers de paix prévés dans les prochaines jours à Nairobi.

Vers la creation d’une coalition régionale?

On Friday evening, Uhuru Kenyatta said that the president of Rwanda, Paul Kagame, joined the appeals to the rebels of the M23 to cease fighting and withdraw from the territories they occupy.

L’EAC a par ailleurs décidé de créer une force régionale pour tenter de ramener la paix dans l’est de la RDC, en proie depuis près de trente ans aux violences de multiples groupes armés, dont le M23.

See also  The New York-Paris passés crash du Roissy

Le Kenya should contribute to this force at the height of 900 men, whose premiers have arrived in Goma, where the quarter general of the force is located. Une autre initiative diplomaticique est conducte en parallele par le chef de l’État angolais João Lourenço, qui prévoite une nouvelle rencontre entre les présidents congolais et rwandais judi à Luanda.