February 3, 2023

The Political Chronicle

Complete US News World

Saliou Diallo, creator of the application Irokko pour compenser ses emissions de carbone

Launched il ya quatre ans, l’application Irokko a déjà permis de planter près de 7 000 arbres. The Guinean Saliou Diallo launched the challenge to act for the environment and demonstrate that this could be done within the framework of a viable business plan.

La trentaine, diploma en droit et en relations internationales, Saliou Diallo souhaitait allier technologie et action pour le climat.

« L’environnement ne coûte pas cher. On peut en vivre et faire du bien à la planète et ça, c’est vraiment le message qu’il faut retenir. L’environnement n’est pas une fatalité, on peut faire du bien à la planète et en vivre et je pense que c’est ce changement de paradigme là qu’on doit avoir même au niveau des États. L’idée derrière, c’est de demonstrer qu’en dehors des gouvernements, il ya une possibilité d’action climatique des entreprises et des citoyens. Et je pense que le vrai pouvoir, c’est nous qui l’avons. Our slogan is « Nous sommes huit milliards de solutions » parce que nous pensons que le pouvoir des masses, le volume, peut infléchir la tendance actuelle. C’est la raison pour laquelle la première chose qu’on a faite, c’était de développer une application mobile. »

Étendre ces projets aux entreprises

Sur l’application, on calculate son bilan carbone et on compense en plantant des arbres. Comptez une trentaine d’euros pour un Canadian ou un Français lambda.

« On a ten parteniers forestiers, on a une dozaine de sites de reboisement et ça permet aussi de travailler avec des planteurs, de faire travailler des gens, de generate des revenus au niveau local. Et ces projets-là sont en cours de certification pour justement pouvoir commercialiser ces crédits carbone aupres des entreprises qui n’ont pas encore atteint le niveau technologique pour être net zero à très short terme, donc on les aide justement dans ce processus-là. »

See also  Le Maroc veut capitaliser diplomaticementique sur son parcours au Mondial

Et petite satisfaction pour le chef d’entreprise : « Il est déjà arrivé que la coopérative au Québec me dise : « Ah, il ya un utilisateur d’Irokko qui est venu voir les plantations » et je trouve ça intéressant parce que ça rapproche encore les gens des actes qu’ils posent ».

Développer des strategies de réduction d’émissions carbone

Aujourd’hui used by individuals in Canada, France and Guinea, Saliou Diallo hopes to attract more businesses.

« Avec la certification « gold standard », on va aller chercher de plus gros volumes parce qu’on va être avec les entreprises. Et encore une fois, ce n’est pas pour qu’ils se donnent bonne conscience. L’idée derrière justement, c’est pour qu’ils aient une stratégie de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre. C’est pour ça que l’on vient de leur développer un nouveau logiciel qui leur permet de calculer leurs émissions et d’avoir des pistes de réduction de gaz à effet de serre. »

Currently, les arbres peuvent être plantés en France, au Canada, au Guatemala ou au Pérou. Saliou Diallo travaille sur les problématiques foncières dans différences pays d’Afrique afin d’y développer aussi des activités de plantation.