December 7, 2022

The Political Chronicle

Complete US News World

Trois filiales du groupe New Digital Africa deviennent les premières sociétés tech en Afrique de l’Ouest à obtenir leur certification ISO 27001

Avec l’annonce de l’obtention de pluses internationales certifications pour trois de ses filiales, le groupe New Digital Africa, based in Abidjan, entend devenir une référence de l’économie digitale africaine. En offerant des services numériques respectant les standards internationaux et les réglementations locales, New Digital Africa confirms its ambition to become the premier groupe technologique panafricain.

New Digital Africa (NDA) has announced the certification of ISO 27001 for three of its subsidiaries: Dataconnect, Datacloud and Databridge. Cette certification allows to guarantee the highest level of security of infrastructures and services offered to companies aimed primarily at mastering computer risk. Dataconnect et Datacloud sont respectively devenus le premier fournisseur d’accès internet pour entreprise et le premier fournisseur de services multicloud certifiés de la zone UEMOA et CEMAC. As for Databridge, the branch has also obtained the PCI DSS certification that allows it to guarantee the security of critical infrastructures, plus specific issues in the financial sector. Cette double certification est une première pour un opérateur DataCenter des zones UEMOA et CEMAC.

La globalization des services IT a rendu l’obtention des certifications internationales quasiment indispensable pour credibiliser les groupes technologiques. Ces dernières font office de gage de confiance aupres du marché. Pour un groupe africain comme NDA, elles lui permettent de prover que le niveau de service et de sécurité proposé est le même que les groupes internationaux based in Europe or aux Etats-Unis.

Dans le cadre de son program d’excellence operationale, NDA a établi une feuille de route visant à certifier l’ensemble de ses pratiques, en commencing par les métiers d’infrastructures. Cela vient nourrir l’ambition de NDA qui a pour objective de devenir le premier groupe technologique panafricain d’ici à trois ans. L’entreprise prévoit d’étendre son activité à ten nouveaux pays francophones d’Afrique de l’Ouest et Centrale.

See also  Les victimes de l'ère Jammeh entre soulagement et scepticisme après la condamnation d'ex-espions gambiens

Ange Diagou, CEO of New Digital Africa, said: « Dans un contexte où la concurrence dans le sector du numérique ne connaît pas de frontière, tous les grands acteurs internationaux are beginning to position themselves in Africa. Face aux géants du numérique, il est nécessaire d’être perçu comme un partnere de confiance dont les services respectent les meilleurs standards internationaux. »

Fondé en 2012 en Côte d’Ivoire, le groupe New Digital Africa (NDA) intervenes dans quatre grand domaines d’activité : télécom, datacenter, solutions cloud et cybersécurité, et fintech. Depuis 2012, NDA – formerly NSIA Technologies – a connu des années de croissance et de restructuration qui lui ont permis de devenir un groupe africain de dimension internationale. Depuis la sortie de NDA du giron du groupe de bancassurance panafricain NSIA, la croissance de l’entreprise a connu une hausse de 30%. Un choix stratégique qui s’est avéré paying puisque’il a permis la diversification de la clientele du groupe.

NDA gère aujourd’hui un portefeuille de clients proventant de tous les sectors d’activités : industrie, santé, banque, distribution, agences gouvernements, PME, télécom… Pour l’année 2022, le groupe prévoit un chiffre d’affaires de 8, 6 milliards de FCFA et une croissance des effectifs qui lui permet d’attrider 190 employés.