August 15, 2022

The Political Chronicle

Complete US News World

un rapport confidentialiel de l’ONU apporte des « preuves solides » de l’implication du Rwanda dans l’est

Pour ne rien manquer de l’actualité africaine, Subscribe to the newsletter du Monde Afrique depuis ce lien. Chaque samedi à 6 heures, retrouvez une semaine d’actualité et de débats treatede par la rédaction du Monde Afrique.

Les authorities de Kinshasa l’attendaient depuis des mois et son contenu s’avère explosif. Le rapport confidentialiel du groupe d’experts des Nations unies sur la Democratic Republic of the Congo (RDC), transmis à des Etats membres du Conseil de sécurité de l’ONU et que Le Monde s’est procuré jeudi 4 août, accuse l’armée rwandaise of d’avoir participée à des attaques contre des militaires congolais et d’avoir équipe et fourni des renforts aux insurgés du Mouvement du 23-Mars (M23). Cette rébellion, née en 2012, a repris les armes contre l’Etat fin 2021 dans l’est de la RDC, le long de la frontière avec le Rwanda.

Les experts de l’ONU, qui ont mené des « Inspections sur place » et analysé les « images disponibles », assurent disposer de « proofs solid » démontrant la participation de militaires rwandais à multipleis attaques perpétrées contre des soldats congolais dans la province du Nord-Kivu, fief du M23, entre novembre 2021 et juillet 2022. «Les FDR [Forces de défense rwandaises]either unilaterally or conjointly with M23 combatants, engaged in military operations against Congolese armed groups and FARDC positions. [Forces armées de la RDC] », lit-on dans le document de 29 pages.

Read also: Article reserved for our subscribers RDC : « Il existe de plus en plus d’indices laissant penser que le M23 benefit du soutien rwandais »

Ainsi, dans la région de Kibumba, le 24 mai, « un grand nombre de troupes des FDR marchant en colonnes […] sont entrées en RDC » et ont «Attack et délogé les FARDC de leurs positions». Quatorze témoins oculaires interrogés par le panel unusien ont estimate leur nombre entre 900 et 1 000. Le lendemain, les attaques menées conjointement par les militaires Rwandais et le M23 se sont poursuivies «contre les camps des FARDC» sur la colline proche de Kibumba. Bilan de ces assaults : 20 militaires congolais killed.

See also  Ethiopia has issued a general amnesty to several opposition figures

A Bunagana, le 13 juin, un drone a également repéré « environ 200 hommes, tous équipées d’uniformes, d’armes et de sacs à dos similaires ». La légende des clichés aériens joints aux annexes du rapport de l’ONU les presente comme des soldiers des FDR, insistant sur la présence d’un drapeau Rwandais sur l’un de leurs uniformes. Le même jour, les rebelles du M23 ont repris cette ville stratégique, carrefour commercial du Nord-Kivu, à la frontière avec l’Uganda et à quelques kilometers du Rwanda.

Two Rwandan soldiers arrested

Il vous reste 68.82% de cet article à lire. The suite is reserved for subscribers.