October 7, 2022

The Political Chronicle

Complete US News World

une attaque à Tessit fait au moins 21 morts, dont 17 soldats et 4 civilians

Publié le : Modifié le :

Une attaque attribute à des jihades a fait au moins 21 morts, dont dix-sept soldats, et 22 blessés, dimanche, dans la ville de Tessit, dans la zone dite des trois frontières. This region is frequently the theater of confrontations and attacks.

Au moins dix-sept soldats et quatre civilians ont été tués, dimanche, après une attaque attributé à des jihadists dans la ville de Tessit situate dans la zone dite des trois frontières entre le Mali, le Burkina et le Niger, a affirmed l’armée malienne lundi 8 août au soir. Un précédent bilan de l’armée faisait état de quatre soldiers et de deux civilians killed.

L’état-major malien reporte aussi que neuf militaires sont portés disparus et 22 blessés, ainsi que d’importantes pertes materielles, dont trois vehicules détruit et des dommages sur d’autres véhicules, les installations des forces armées maliennes (FAMa) et les habitations des civils.

Le bilan est “toujours provisoire et susceptible d’évoluer”, selon le communiqué de l’armée, qui dit avoir tué sept ennemis “vraisembablement de l’État islamique au Grand Sahara et benéficiant d’un appui drones et artillery avec un usage des explosifs et véhicule piégé”. Outre les morts, l’armée évoque “un nombre inconnu de blessés portés par les assaillants”.

“Les opérations clandestines et non coordinantes de survol enregistres par les FAMa, hier, dimanche et aujourd’hui, confirment la thèse que les terrorists ont bénéficié d’un appui majeur et d’une expertise extérieure”, assure l’armée.

Les civiles, des victimes collaterales

The sector of Tessit, situate dans une immense région rurale broussarde non contrôlée par l’État, est frequente le théâtre d’affrontements et d’attacks. Les groupes armés affiliés à Al-Qaïda, rassemblés sous la houlette du Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans (GSIM, JNIM en arabe), y combattent le groupe État islamique au Grand Sahara (EIGS), affilié à l’organisation EI. The jihadists are looking for control of this strategic zone and aurifère.

See also  More than 600 non-vaccinated caregivers accept professional retraining

The Malian army, installed in a military camp in the locality of Tessit, was also taken part in this region. Dans cette zone parfois appelé le “Gourma malien” opérent également des Casques bleus de la mission de l’ONU au Mali.

Quant aux civils, comme ailleurs au Mali, ils sont pris entre les feux de ces acteurs du conflit, et accusus d’être alliés avec l’un quand ils ne le sont pas avec l’autre. Les habitants de la zone ont fui par milliers, notably vers la grande ville voisine de Gao, à quelque 150 km au nord.

Mali is plunged into turmoil since 2012. Burkina Faso et Niger voisins.

With AFP